J'aménage

Comment aider son jardin à bien passer l’hiver ?

S’il se passe peu de chose au jardin ou au potager en hiver, cela ne veut pas dire pour autant qu’un bon jardinier ne doive rien y faire. Celui-ci, telle une fourmi prévoyante, aura en effet tout intérêt à remplir quelques missions pour le retrouver au mieux de sa forme une fois la belle saison revenue.

L’hiver, le gazon se repose

Commencez par faire place nette : éclaircissez haies et bosquets,  désherbez les massifs, coupez les branches mortes. En hiver, pluie et frimas abîment les pelouses. L’idéal, pour conserver un beau gazon, est d’agir avant les grands froids. Ratissez les feuilles mortes (qui le font pourrir), mais gardez-les : elles vous seront utiles toute l’année, mélangées aux déchets alimentaires, pour fabriquer un bon compost. Tondez une dernière fois, plus court qu’en été. Les engrais pour gazon sont à éviter pendant cette période, car une pousse accélérée le fragilisera en cas de gel.

Sachez également que l’hiver est un temps de repos nécessaire à votre gazon, alors évitez de trop le piétiner. Très important, surtout si vous habitez une région froide, n’oubliez pas de débrancher les arrivées d’eau, et/ou les dispositifs d’arrosage. Et si vous avez un bassin, démontez les pompes.

Jardin hiver

Terre bêchée, arbres taillés

Bêcher les massifs et retourner grossièrement la terre du potager aide l’hiver à faire son œuvre. Au pied des noisetiers, par exemple, retourner la terre permet de tuer les larves des vers dévoreurs de noisettes. Vous pouvez planter des bulbes printaniers jusqu’aux gelées. Si les rongeurs les apprécient un peu trop, répandez du fumier de poulet en granules à la surface, qui fera office de répulsif. Si l’hiver n’est pas trop rigoureux, la taille des arbres fruitiers peut continuer, comme celle des arbustes à fruits rouges. Fin février, s’il ne gèle pas, ça sera au tour des rosiers et grimpants d’être taillés. Enfin, à la sortie de l’hiver, vous pourrez répandre du sulfate de potassium autour des racines des fruitiers (pommiers, poiriers, pruniers…). La cendre de cheminée est également très efficace !

Protégez les plantes (et n’oubliez pas les oiseaux !)

Il est impératif de protéger les plantes fragiles avec de la paille ou un voile de protection dès que la température est inférieure à 5 °C. Idem pour les pots, qu’il faudra mettre à l’abri du gel en les entourant d’un plastique à bulles. Encore plus efficace que la paille, qui peut s’imbiber d’eau et accentuer l’effet du gel, un paillis de feuilles mortes est idéal. Même traitement côté potager, où les légumes délicats apprécieront un voile d’hivernage ou un tunnel. Les cloches, en plus d’être efficaces, sont aussi très décoratives. Pensez aux oiseaux, travailleurs du jardin, et installez mangeoires, nichoirs, réserves de graisse et de graines : eux aussi ont besoin d’être protégé du froid. Si vous avez commencé à les nourrir à l’approche de l’hiver, il est important de continuer à le faire jusqu’aux premiers jours du printemps.

Bichonnez vos outils

À l’abri, vous pourrez préparer tranquillement les mélanges de terre pour les rempotages de février : sable, terreau, tourbe, à parts égales. Le répit offert par la saison froide peut être mis à profit pour entretenir outils et accessoires (pots, tuteurs…). Les laver, voire les désinfecter, permettra d’éviter la propagation d’éventuelles maladies d’une plante à l’autre. Les lames des outils coupants peuvent être simplement nettoyées avec de l’alcool à 90 °C. Profitez-en également pour les affûter. Un peu de graisse sur les ressorts du sécateur ne fera pas de mal non plus, de même que de l’huile sur les manches des outils en bois. Lavez aussi les jardinières, ainsi que le bac à compost. Les piquets en bois, après nettoyage, profiteront avantageusement d’un badigeon de bouillie bordelaise.

Et n’oubliez-pas de faire un tour à la cave pour vérifier si les bulbes d’été entreposés ne pourrissent pas ; l’idéal est de les garder dans un carton aéré.

Astuce : si les lames de vos outils sont rouillées, frottez-les énergiquement avec un oignon coupé en deux, saupoudré de sucre.

Tous ces conseils restent généraux. En fonction de la région où vous habitez et des espèces que vous avez plantées, des précisions seront à demander à votre pépiniériste.

Et vous, quels sont les travaux de jardinage que vous effectuez durant l’hiver? Faites-nous partager votre expérience et vos conseils, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Un commentaire
  1. gerboin

    vos conseil de jardinage m’intéresse

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook