Tendances

À quoi ressembleront les logements de demain ?

Domotique, maisons et équipements intelligents, sans oublier consommation maîtrisée, sont les mots qui nous viennent souvent à l’esprit pour imaginer un bâtiment à la pointe de la modernité. Pour définir précisément ces enjeux qui pointent à l’horizon 2020-2050, un groupe constitué de professionnels et d’experts du secteur intitulé « RBR 2020 » vient de publier son rapport  dans le cadre du plan national Bâtiment Durable. Petit tour d’horizon de ses recommandations…

Objectif bâtiment responsable

Afin de « mettre au plus vite en mouvement tous les acteurs dans la démarche de bâtiment responsable », ce groupe de travail composé d’une trentaine de professionnels (provenant de SUN BBF, Plan Bâtiment Durable et S2T) s’est concerté pendant de longs mois sur un rapport pour appuyer notamment l’élaboration d’un nouveau label et autres indicateurs de performances. Deux propositions fortes ressortent de ce travail commun qui devrait voir le jour dans quelques années.

 

Un nouveau label obligatoire…Maison du futuret facultatif

Pour inciter les constructeurs et les particuliers à atteindre un niveau énergétique très qualitatif, le groupe de recherche « RBR 2020 » propose la mise en place d’un nouveau label. Parmi ceux déjà existants, il comporterait une partie obligatoire et diverses mentions facultatives. D’un côté, des exigences minimales de critères informant sur les caractéristiques carbone du bâtiment, la qualité de l’air ambiant ou la classification de son « énergie positive ». De l’autre, une partie annexe qui renseignerait de manière libre différents points. Ces informations supplémentaires pourraient aussi bien concerner la capacité d’adaptation aux personnes âgées, la qualité du chantier vert ou les économies de consommation d’eau effectuées.

Renforcer les mesures de performance

Pour affiner davantage les critères qui définissent les qualités d’un bâtiment responsable, le groupe de recherche a également proposé, dans son rapport, la création de nouveaux tests. Plus en détails, il s’agira d’effectuer des vérifications au niveau de la ventilation, de l’étanchéité des réseaux et de la performance d’isolation thermique, à l’aide de caméras infrarouge ou des installations aérauliques comme les climatisations.

Et vous, que pensez-vous de ces projets ? Selon vous, que doit-on faire pour inciter les constructeurs à produire des bâtiments plus responsables ? Faites-nous part de vos idées, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : ,
Un commentaire
  1. grouazel

    idée (à assimiler puis à vivre, pour ceux et celles qui voudraient) : on peut vivre à 16 degrés dans une maison de façon confortable! Couvert d’un pull et d’une paire de chaussettes chaudes (entre autres). Le froid semble alors moins vif lorsque l’on décide de prendre l’air du dehors. Bonne journée

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook