Questions d'argent et de droit

Achat d’un logement en nue-propriété, une bonne affaire ?

Aujourd’hui, nous nous penchons sur une autre manière d’investir : l’achat en nue-propriété. Peu connue du grand public et assez récente, cette opération permet de réaliser de belles économies à l’achat, à condition de savoir faire preuve de patience… Alors, envie d’en savoir plus ? Par ici les explications !

En quoi consiste l’achat en nue-propriété ?

Contrairement à un achat dit classique qui permet d’accéder directement à la pleine propriété d’un bien, ce montage juridique va diviser en deux parties la propriété du bien pendant un certain nombre d’années, convenues à l’avance.

Cette opération met en scène deux parties : d’un côté, l’épargnant qui achète la nue-propriété d’un logement neuf ou en cours d’achèvement. De l’autre, un investisseur institutionnel (souvent un bailleur social) qui va jouir de l’usufruit du bien pour une durée d’une moyenne comprise entre quinze et vingt ans.

Durant la période d’usufruit temporaire de l’investisseur institutionnel, l’acheteur ne bénéficie pas des revenus locatifs du bien et ne peut y résider. À la fin de celle-ci, il récupère la pleine propriété du logement. Dès lors, il est libre de l’habiter, le louer ou le vendre.

nue-propriété

Quels sont les avantages ?

Le prix d’achat. En effet, acquérir en nue-propriété signifie bénéficier d’une jolie ristourne puisque vous allez pouvoir négocier ce logement à hauteur de 60 à 70 % de sa valeur réelle.

Des frais réduits. De plus, comme ces logements font partie de programmes neufs, les frais de notaire sont réduits et correspondent à environ 3 % du prix d’achat.

La tranquillité. Durant la période où l’usufruit appartient au bailleur, vous ne payez pas d’impôts locaux. Vous ne vous occupez pas non plus des charges, des frais d’entretien, des réparations et des travaux de copropriété liés au logement.

Le choix du/des locataire(s). Aucun souci non plus de ce côté-là puisqu’en tant que nu-propriétaire, cette gestion revient au bailleur pendant toute la période de location et d’occupation du bien.

Fiscalité intéressante. Dans le cadre d’un achat à crédit, vous pourrez déduire les intérêts de vos revenus fonciers. Côté ISF, cet investissement n’est pas imposable durant la période où vous ne jouissez pas de l’usufruit.

À qui s’adresse la nue-propriété ?

Cette opération est idéale pour ceux qui souhaitent bâtir au fur et à mesure leur patrimoine immobilier, sans craindre de payer trop d’impôts et sans se charger, dans un premier temps, des responsabilités locatives.  En revanche, acheter un bien en nue-propriété n’est pas envisageable pour les personnes qui veulent vivre dans leur bien ou profiter rapidement des fruits de leur acquisition.

Et vous, que pensez-vous de ce type d’acquisition ? Connaissiez-vous cette façon d’investir et la trouvez-vous intéressante ? Faites-nous part de votre point de vue, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook