Je suis propriétaire

Le rôle de mon syndic

Voici un mot que vous retrouvez très souvent au fil de nos blogs ! Pour autant, connaissez-vous bien le rôle de votre syndic et toutes les notions qui touchent à la copropriété ? Voici ce qu’il faut savoir pour devenir incollable sur le sujet.

Les différentes tâches du syndic

Par définition, le syndic de copropriété est chargé de la gestion de l’immeuble et de ses équipements collectifs. Nous avons listé ci-après les différentes tâches qui lui incombent.

Assurances. Il appartient au syndic de souscrire l’assurance collective des parties communes, ainsi que la responsabilité civile du syndicat des copropriétaires. Cela ne vous dispense pas toutefois de prendre une assurance multirisques habitation pour les lots vous appartenant.

Entretien de l’immeuble. Au nom des copropriétaires, le syndic accomplit les tâches quotidiennes assurant la bonne marche de l’immeuble. Ainsi, inutile de convoquer une assemblée de copropriétaires pour changer une ampoule défectueuse ou remplacer un paillasson dans le hall d’entrée, c’est le syndic qui veille. D’ailleurs, il est tenu de mettre à jour et d’inscrire tous les menus travaux dans le carnet d’entretien. Il gère également le recrutement et la rémunération du gardien, du jardinier ou du personnel d’entretien des parties communes.

Travaux. Dès lors que de gros travaux sont à prévoir et que cela induit d’importantes dépenses, la décision d’agir doit être approuvée par les copropriétaires. En revanche, s’il s’agit de travaux urgents (canalisation bouchée, chaudière centrale en panne, etc.) et qu’il n’est pas possible d’attendre le vote des copropriétaires, le syndic peut tout à fait décider de faire exécuter au plus vite les réparations.

Perception des charges et gestion des comptes de la copropriété. Entre le budget prévisionnel, le salaire mensuel du personnel, les travaux, les charges collectives de chauffage et d’eau, le syndic est dans l’obligation d’ouvrir un compte bancaire au nom du syndicat pour collecter toutes les sommes versées par les copropriétaires.

Organisation des assemblées générales. Le syndic contacte tous les copropriétaires et met en place une AG qui se tient au minimum une fois par an afin de fixer le budget prévisionnel et de régler tous les problèmes mis à l’ordre du jour. Il peut également, à la demande des copropriétaires, être appelé à organiser d’autres réunions pour prendre une décision sur des travaux importants ou résoudre un problème urgent.

Conservation des documents de copropriété. Le syndic est détenteur de tous les documents relatifs à la copropriété comme le règlement de copropriété, les contrats, les factures et les correspondances divers.

Syndic

Différence entre syndic, syndicat et conseil syndical

Le syndic. Comme nous venons de le voir, il gère, au nom des copropriétaires, l’immeuble dont il a la charge et est responsable de sa bonne marche, de son entretien et des dépenses. Le syndic est ainsi le représentant et le mandataire du syndicat.

Le syndicat. Il est constitué, sans exception, de l’ensemble des copropriétaires et représente juridiquement les droits et les devoirs de l’ensemble des habitants. C’est donc via le syndic que le syndicat assure la conservation de l’immeuble et la défense des intérêts collectifs.

Le conseil syndical. Il comprend des membres choisis parmi les copropriétaires. Ces personnes élues lors de l’assemblée générale à la majorité des voix (pour une durée maximale de 3 ans renouvelables) sont chargées de contrôler la gestion et notamment la comptabilité du syndic. Chaque année, lors de l’assemblée générale, le conseil syndical rend compte de sa mission et liste les points sur lesquels il est, éventuellement, en désaccord avec le syndic.

Différences entre syndic professionnel et non professionnel

Le syndic professionnel. Actuellement, il est le plus répandu et est, évidemment, rémunéré pour exercer cette activité. Il est dans l’obligation de posséder une carte professionnelle portant la mention « gestion immobilière » (délivrée par le préfet du département), devant être renouvelée tous les dix ans. Ce qui garantit son aptitude professionnelle, ses garanties financières et sa moralité.

Le syndic non professionnel. Ses obligations sont identiques à celles de que n’importe quel syndic et il doit tenir une comptabilité scrupuleuse concernant l’immeuble. Il appartient aux copropriétaires de désigner l’un d’eux en AG, la personne élue peut alors décider d’être rémunérée ou non pour cette responsabilité. Cette configuration convient bien souvent aux petites copropriétés.

Et vous, êtes-vous satisfait de votre syndic ? Prenez-vous part à la vie de la copropriété ou trouvez-vous cela compliqué et un peu rébarbatif ? Faites-nous part de votre avis, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , ,
Un commentaire
  1. jerome

    Vous avez oublié une tâche t importante du métier. ..il est psychologue…

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook