J'aménage

Une maison aménagée 100 % « Made in France », réalité ou utopie ?

Tapis « Made in Poland », canapé fabriqué au Bengladesh, électroménager chinois ou revêtement de sol russe… Mondialisation oblige, nos dépenses quotidiennes comme nos achats importants pour la maison sont tournés vers la production internationale. Pourtant, acheter « made in France », c’est avant tout soutenir les entreprises et les emplois français : plus la demande sera forte, plus l’offre s’enrichira et se stabilisera au sein du marché mondial. Alors, pour devenir incollable sur le sujet, suivez le guide !

L’appellation « Made in France »

Comme indiqué, les produits estampillés « Made in France » (en français, fabriqué en France) doivent avoir été conçus en France depuis la sélection de la matière première jusqu’aux moindres étapes de production. Néanmoins, une nuance existe puisque la mention « Made in France » est également valable pour des produits assemblés, en partie, à l’étranger. En effet, le code des douanes tolère cette mention, dans son article 24, à condition toutefois que 45 % de la valeur ajoutée ait été réalisée en France.

Ainsi, un coussin fabriqué en Chine pour 2 euros, sur lequel on ajoute, en France, une sérigraphie ou une broderie d’une valeur de 10 euros,
se verra gratifié du label « Made in France ». Cette mention est aussi accordée dès lors que l’on utilise une matière première étrangère qui aboutit à une création ou à un produit réalisé et finalisé en France.

Made in France

Peut-on encore trouver du 100 % « Made in France » ?

Côté cuisine. Oui, dans le petit électroménager que l’on utilise au quotidien comme cafetières et machines à expresso, moulinettes, robots multifonctions, crêpières, yaourtières, planchas, balances… Différentes gammes existent toujours en matière de fours, micro-ondes, plaques, cuisinières et hottes aspirantes. En revanche, plus aucune marque ne propose, pour le moment, de réfrigérateurs et de congélateurs « Made in France »

Côté chambre. Trouver un bon matelas et un sommier de qualité fabriqués en France ne posera pas de problème. Idem pour les couettes et les oreillers qui se déclinent en mousse ou en plumes de canard ou d’oie. Même si l’histoire ne nous donne pas la nationalité ou l’origine de ces palmipèdes, on a au moins la certitude que le produit final est assemblé et fini en France.

Côté salon. Quelques marques produisent encore des canapés, des fauteuils dans tous les styles sans aller forcément dans le haut de gamme. Les amateurs de musique pourront dénicher quelques fabricants d’enceintes, d’amplis, de tuners et de platines CD de très bonne qualité. En revanche, impossible de trouver un appareil « Made in France », parmi les téléviseurs, lecteurs DVD ou Blu-ray.

Côté bureau. Pour le mobilier, pas de souci, il est proposé dans tous les styles et pour tous les budgets. Ça se corse au niveau de l’équipement puisqu’aucune marque « Made in France » ne propose encore d’ordinateurs portable ou fixe, ni même de tablettes ! À l’exception… et quelle exception (!!!) d’une marque très haut de gamme qui fabrique des ordinateurs de luxe, sertis de pierres précieuses, dorés à l’or fin ou tapissés de cuir de crocodile. Excusez du peu !

Côté revêtement. Dans les magasins de bricolage, il est encore aisé d’acheter français, que ce soit pour les papiers peints, les sols du parquet au lino, les peintures et les outils de bricolage qui, malgré la concurrence, restent présents dans les rayons.

Ayez l’œil et le bon !

Parmi la multitude de symboles et labels figurant sur les produits, accordez une pleine confiance à celui délivré par le ministère de l’Économie mentionnant : « Origine France Garantie ». Présenté officiellement depuis 2011 à l’Assemblée nationale, son objectif est d’informer les consommateurs et de valoriser la production des entreprises respectueuses du « Made in France ».

Enfin, ne vous laissez pas berner par les différentes mentions « bleu-blanc-rouge » et soyez vigilants sur les étiquettes pour connaître réellement l’origine de fabrication des produits.

À savoir. : Pour trouver une marque ou un fabriquant, rendez-vous sur le site http://www.madine-france.com/fr qui répertorie les entreprises, selon les secteurs et les objets, frappées du sceau « Made in France ».

Le salon de la fabrication française, en novembre

Avec 35 000 visiteurs l’an dernier, le salon des produits et innovations « Made in France » est de retour du 14 au 16 novembre prochains, à Paris expo porte de Versailles. Vous y trouverez sûrement de quoi faire des emplettes puisque trois cents artisans et entreprises seront présents. Cerise sur le gâteau : l’entrée est gratuite sur pré-inscription !

Pour en savoir plus : http://www.mifexpo.fr

Et vous, êtes-vous sensible au « Made in France » quand vous faites vos emplettes ? Quels sont, selon vous, les avantages et les inconvénients lorsqu’on choisit d’acheter français ? Venez en débattre avec nous, le blog est là pour ça !

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook