Je suis locataire

Le logement intergénérationnel

Vous en avez peut-être déjà entendu parler… Voilà plus de dix ans que ce système existe en France et qu’il permet aux personnes âgées de ne pas souffrir de solitude et aux étudiants de trouver un logement plus facilement. Voilà une belle alternative à la crise du logement et un bon apprentissage entre générations !

Un mode d’emploi simple comme bonjour

Ce concept a vu le jour il y a plusieurs décennies en Espagne et se résume très simplement : une personne âgée héberge chez elle un ou une étudiante. Il s’agit là d’un marché gagnant/gagnant car le propriétaire bénéficie d’une présence rassurante à la maison tout en percevant un petit revenu et le jeune étudiant trouve, quant à lui, un lieu où se loger facilement et à moindre coût, qui plus est, avec quelqu’un de sérieux et de disponible (facteur très rassurant pour ses parents !).

Logement intergenerationnel

Une cohabitation sur mesure

Accueillir un jeune dans son domicile signifie accepter de bouleverser son quotidien et nécessite quelques arrangements. En effet, il ne s’agit pas seulement de louer une chambre mais bien d’instaurer un pacte donnant-donnant avec un étudiant qui, souvent, ne connaît pas bien la ville et se trouve loin de ses proches. En contrepartie de cette location/partage, moins chère qu’un appartement ou une studette en ville, l’étudiant s’engage à respecter quelques consignes. Celles-ci varient en fonction des besoins des propriétaires et s’étendent bien au-delà d’une simple présence quotidienne. Les services rendus peuvent être de l’ordre des courses à effectuer plusieurs fois par semaine ou de la préparation ponctuelle de repas.

À noter. En aucun cas, l’étudiant n’aura le temps ou la fonction d’aide à domicile ou de majordome car pour mener à bien sa scolarité,  il/elle doit également bénéficier de temps pour soi, à consacrer entre autres aux révisions.

Un engagement entre senior, étudiant et association

Actuellement, une vingtaine d’associations proposent de mettre en contact les personnes âgées avec les étudiants. Dans un premier temps, ces organismes, reconnus d’utilité publique, vont rencontrer la personne prête à héberger un étudiant et vérifier les conditions d’accueil proposées. Il faut impérativement qu’une chambre privée et un minimum d’espace soit mis à disposition du nouvel arrivant. Dans un second temps, un membre de l’association va définir les attentes de l’hébergeant en fonction de ses besoins quotidiens et après un entretien poussé, il sera à même d’identifier la personnalité avec qui l’entente va être satisfaisante. Il serait peu concluant de faire cohabiter une personne réservée avec un bavard ou une étudiante allergique aux poils de chats dans un appartement rempli d’animaux !

De son côté, l’association évalue le profil des étudiants désireux de vivre chez des seniors et s’assurent de leur capacité à respecter les règles de la maison. C’est lors d’une ou plusieurs rencontres entre les futurs « colocataires intergénérationnels », au sein des locaux de l’association, que les deux parties vont pouvoir faire connaissance. Une fois la décision de vivre ensemble prise, un contrat est signé, sur lequel figurent noir sur blanc le montant du loyer, les services rendus ainsi que la durée de l’hébergement. En outre, la plupart de ces organismes proposent également de signer un pacte sur les habitudes à respecter au sein de la maison (ménage de sa propre chambre, respect des horaires des repas, d’entrée et de sortie, interdiction de fumer, etc.).

Par la suite, l’association qui a mis en contact les deux « colocataires » prend régulièrement des nouvelles afin de s’assurer que la cohabitation est épanouissante pour chacun. Si les affinités ou les modes de vie sont trop différents pour assurer un quotidien serein durant cette période, pas de panique : l’association s’occupe de calmer le jeu et, au besoin, de trouver un locataire remplaçant pour le propriétaire et un autre logement à l’étudiant.

Et vous, que pensez-vous de ce système d’entraide ? Trouvez-vous cette formule séduisante et avez-vous déjà fait l’expérience de la cohabitation intergénérationnelle ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
5 commentaires
  1. François DUPRAT

    Ces Initiatives sont un des plus beaux moyens d’entraide civique, en mon humble sens, tout en offrant une source historico-culturel voire même économique. Économique oui, car les expériences d’hier en osmose aux projets contemporains sont mine de richesse à forger, voir reforger des emplois, des formations autour d’intégration, d’échanges et de solidarité.

    Ce système pourrait même aussi s’ouvrir à des locataires humanitaires plus âgés, autant en milieu Urbain, qu’en milieu Rural.
    Le milieu rural souffre de plus en plus de solitude et surtout de désertification.
    Espoir de réouverture de circuit court par exemple.

    Le logement intergénérationnel offre source de vrais petits brins de vie qui vous Change la Vie, liant ainsi toutes générations confondues vers une meilleures compréhension & meilleure avancée avenir grâce à une Communication Vraie. Bravo !!
    Est-ce là une preuve que l’Europe a son Importance et peut offrir naissance à des Initiatives plus Locales ?

  2. logement-étudiant

    c’est une très bonne alternative mais malheureusement elle est méconnue du public. Il faudra mettre un peu plus l’accent sur cette forme de cohabitation.

  3. CATHERINE

    En effet, l’idée est très intéressante, en ce qui nous concerne, nous sommes à la recherche d’un logement chez l’habitant pour un jeune de 16 ans qui démarre un apprentissage, et cela aurait pu correspondre à nos besoins, seulement nous n’avons aucunes informations sur ces associations qui peuvent nous mettre en relation avec d’éventuels propriétaires. Même les mairies ne sont pas informées, lorsque nous sommes pas de la région, c’est encore plus difficile. Alors comment procéder ???

  4. HALFON

    Je suis un homme seul de 75 ans cultivé et qui recherche jeune étudiante sérieuse à laquelle j’offre chambre confortable hauts de seine contre compagnie et menu menage
    Je souhaite ne pas tomber sur un piège d’annonce fallacieuse. Merci de m’aider seulement par téléphone au 0 609263730 ( mon mail est en panne de réception de messages).

  5. Anke

    Bravo a la gagnante ! en meme temps , je vois pas mon qartuier gagnant ! je l aime bien ! mais bon il attire pas beaucoup de monde ! Tans pis je retente la prochaine .. Mere7i a Logic -immo ! ;o)

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook