J'aménage

Sécuriser son installation électrique

La saviez-vous ? En France, on estime que 7 millions de logements de plus de trente ans ne répondent plus aux normes de sécurité électrique (Source : ONSE). Quand on sait que plus l’installation est ancienne et plus il y a de risque d’incendies, il est temps de prendre les devants et de passer par le diagnostic électrique réalisé par un professionnel. Pour tout savoir, suivez le guide !

Éviter les accidents

Une installation qui n’est plus aux normes depuis longtemps, est dans la majorité des cas défectueuse et peut provoquer de nombreux accidents domestiques. D’après les études de l’ONSE (Observatoire national de la sécurité des installations électriques), 30 % des incendies domestiques ont pour origine une installation électrique obsolète et, de fait, dangereuse à tout moment. De plus, les systèmes électriques non entretenus provoquent chaque année quatre mille électrocutions, dont un millier aboutit au décès des victimes.

Installation électrique

Reconnaître une installation défectueuse

Pas facile de se rendre compte de la vétusté de son installation électrique quand on n’est pas un professionnel… Pourtant, même sans connaissances pointues dans le domaine, certains signes ne trompent pas :

•   le chemin de câbles est abîmé, voire inexistant. C’est d’autant plus dangereux lorsque l’on peut observer des fils dénudés par endroits ou des gaines endommagées ;
•   les plombs sautent régulièrement et parfois même quand il y a peu d’appareils domestiques en marche ;
•   les courts-circuits sont fréquents ;
•   la ou les prises sont décollées des parois ;
•   il peut y avoir un faux-contact dans les prises, notamment celles de terre. Vous devez alors incliner les branchements pour vous servir de vos appareils électriques ;
•   au bout d’un certain temps d’utilisation, les câbles électriques sont chauds ;
•   les canalisations d’eaux sont très proches des circuits électriques.

En savoir plus sur le diagnostic électrique 

Le diagnostic électrique fait partie des nombreux diagnostics à fournir pour conclure la vente d’un logement. Mais c’est aussi une bonne occasion pour connaître l’étendue des travaux de modernisation à prévoir. Plus en détails, ce diagnostic concerne les parties privatives et les dépendances et permet de vérifier l’état :

•   du compteur électrique et des fusibles ;
•   des bornes d’alimentation ;
•   des socles de prises ;
•   des fils électriques et autres câbles.

Chaque anomalie est ainsi identifiée par un libellé décrivant les risques encourus et inscrit dans le rapport général.

Bon à savoir. Un tel diagnostic a une validité de trois ans. Il n’oblige en rien le vendeur à remettre l’installation aux normes. Au demeurant, ce rapport doit être transmis afin de faire l’impasse sur la garantie de vices cachés.

Et vous, êtes-vous particulièrement vigilant vis-à-vis des normes de sécurité ? Est-ce un point déterminant pour vous lors de l’achat ou de la location d’un bien ? Faites-nous part de votre avis sur la question, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Un commentaire
  1. guiol gine

    Bonsoir
    Actuellement je refais toute l’installation éléctrique, car rien n’était au norme, même le disjoncteur s’est cassé, EDF doit passer lundi pour nous remettre le compteur en route, quand j’ai acheté la maison je pense que le diagnostique pour la vente, j’aurai du y porter plus d’attention, je fais installer une pompe a chaleur, pour le chauffage uniquement car je pense que la clim doit dépenser beaucoup d’énergie. voilà je suis en travaux actuellement depuis une semaine.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook