J'aménage

Chaudière à condensation ou à basse température ?

Vous en avez sûrement déjà entendu parler dans notre blog sur les travaux de rénovation et d’économie d’énergie. Et pourtant, connaissez-vous le fonctionnement de ces deux modèles bien distincts ? Quelles sont leurs particularités et quel type vous conviendrait le mieux ? Dans le doute, voici une petite explication !

Chaudière à condensation

Comment ça marche ? Grâce à son échangeur de chaleur
à condensation, comme son nom l’indique, ce modèle va récupérer
la vapeur d’eau nécessaire pour préchauffer l’eau de la chaudière alimentée au gaz ou au fioul.

Rendement. C’est presqu’un sans-faute puisque la quasi-totalité de la chaleur produite est réutilisée. En comparaison, sa performance est supérieure de 20 %  à celle d’une chaudière traditionnelle.

Économies d’énergie. Elles sont comprises entre 25 et 34 % par rapport à une chaudière de plus de 15 ans et entre 15 et 20 % pour un modèle à gaz plus récent.

Chaudiere

Chaudière à basse température

Comment ça marche ? Même si elle se nomme « basse température », cette chaudière fonctionne cependant avec une température comprise entre 30 °C et 70 °C, quand les autres modèles plafonnent largement entre 70 °C et 80 °C. L’eau injectée est alors diffusée dans le réseau des radiateurs adaptés à ce système.

En revanche, la majorité des modèles présents dans le commerce propose une option « marche forcée » qui peut faire monter la température jusqu’à 90 °C en cas de frimât.

Rendement. Jugé supérieur à 90 %, il est performant mais il faut savoir que ces systèmes sont plus efficaces si l’isolation du logement est déjà satisfaisante et qu’il sont associés notamment à un sol chauffant à basse température (LIEN : « Parois et murs chauffants, ça va chauffer ! »).

Économies d’énergie. Comme le modèle précédent, l’économie effectuée est de l’ordre de 25 à 34 % par rapport à un modèle de plus de 15 ans. En comparaison avec une chaudière plus récente, un système à basse température permet de réaliser une économie de l’ordre de 12 à 15 % tout en réduisant de manière significative l’émission de monoxyde de carbone (CO2).

Et vous, êtes-vous déjà passé à l’un de ses deux modèles ? Qu’est-ce qui a motivé votre choix et en êtes-vous pleinement satisfait ? Faites-nous part de votre expérience, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook