Je suis propriétaire

Comment alléger ses charges de copropriétés

C’est un fait, les charges de copropriétés ne cessent d’augmenter depuis le début des années 2000. On observe même une hausse record de l’ordre de 15 % entre 2009 et 2012 (Source : Unarc / Association des responsables de copropriétés). Alors, pour éviter que la facture ne soit encore plus salée, voici quatre points primordiaux à surveiller pour stopper l’hémorragie !

Haro sur le chauffage

Si votre système de chauffage est obsolète et vieillissant, il y a fort à parier que toute la copropriété pourrait réaliser des économies en remplaçant la vieille chaudière par un modèle à condensation. À lui seul, le chauffage (de l’eau et des pièces) regroupe environ 33 % des dépenses communes. En optant pour une technologie moins énergivore, votre dépense principale pourrait bien chuter de 25 à 35 % et ainsi vite amortir cet investissement.

Mais avant de voter de tels travaux, sachez que de petites modifications peuvent provoquer de belles économies. En baissant la température générale de 1 °C, vous ferez diminuer votre facture de 7 %.

Électricité,  fini le temps du gaspi !

Entre les caves, le hall d’entrée ou la lumière à tous les étages, il y a du gaspillage dans l’air… Le saviez-vous ? Selon L’Ademe l’endroit où l’électricité est la plus sollicitée est le parking, viennent ensuite la ventilation et les éclairages collectifs. Les ascenseurs, contrairement à ce que l’on pourrait croire, n’arrivent qu’en quatrième position.

Pour tous les postes d’éclairage périodique, nous ne saurions que trop vous conseiller de privilégier des détecteurs de présence ou des interrupteurs pourvus de minuteries.

Traquer les fuites d’eau

En se basant sur la consommation moyenne d’un foyer de quatre personnes, l’Unarc estime que celle-ci s’élève à 120 m3 d’eau. Pour vérifier qu’aucun des occupants n’est victime d’une fuite, il faut idéalement demander à son syndic d’éplucher la consommation de chacun, ce qui s’avère complexe dès lors que tout l’immeuble dépend d’un seul et même compteur. La meilleure solution reste encore de faire installer des compteurs personnels pour chaque appartement, ce qui est rarement le cas dans les bâtiments anciens.

Gardien ou prestataire de service

Indéniablement, un gardien ou un concierge employé à temps plein et vivant dans une loge mise à disposition sera toujours plus onéreux qu’un prestataire de service.

Néanmoins, méfiez-vous des majorations annuelles qui courent au fil du temps chez les prestataires et ne perdez pas de vue, qu’en fonction du contrat prévu, vous devez demander à renégocier ce contrat tous les quatre ou cinq ans et ne pas hésiter à faire jouer la concurrence.

À savoir. Si vous souhaitez voir fondre vos charges de copropriétés, voici un guide complet et très détaillé des différents postes de dépenses à surveiller, ainsi que des démarches pratiques à effecteur, proposés par l’Unarc.

http://www.unarc.asso.fr/sites/default/files/files/Guide-10-lecons.pdf

Et vous, trouvez-vous que vos charges de copropriété sont trop élevées ? Avez-vous observé une hausse significative et, selon vous, quelle en est la cause ? Faites-nous part de votre point de vue, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
2 commentaires
  1. immobilier commercial

    Bonjour! tout à fait d’accord avec le chauffage qui consomme plus d’énergie alors qu’on peut très bien le remplacer par une autre. Merci pour le partage!

  2. Portier andré

    Bonjour, effectivement les charges électricité, eau, chauffage ont augmentées c’est ce que les gérances d’immobilier nous disent, mais elles ne nous parlent pas de leurs prestations qui elles, ont explosées, les médias en ont parlé dernièrement, en nous montrant que beaucoup de propriétaires sont en cessation de paiement à cause des charges trop lourdes, et principalement du prix des prestations des cabinets de gérance qui ont augmentées de façon exponentielle ces dernières années, alors que les salaires et retraites ont très peu augmentés dans le même temps, ce qui pousse certains propriétaires à se séparer de leur gestionnaires pour s’autogérer eux mêmes.
    C’est peut-être ce qui va se passer aux Glycines, si une prise de conscience générale se fait

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook