Tendances

Quand l’écologie entre dans les toilettes

On appelle cela communément « le petit coin » et sans vous faire un dessin, chacun de nous s’y rend plusieurs fois dans la journée… Mais le saviez-vous ? Nous consommons pas moins de 9 à 10 litres d’eau, parfois même 18 pour un système qui a plus de quinze ans, à chaque fois que nous tirons la chasse. Alors, comment préserver la nature tout en allégeant sa facture d’eau ? Par ici les solutions !

Y a-t-il une fuite dans vos toilettes ?

Avant de vous lancer dans de nouveaux achats, la première chose à faire est d’effectuer un petit contrôle de votre chasse d’eau. Si vous entendez un bruit de liquide lorsque vos toilettes sont « au repos », c’est mauvais signe et ce système défectueux vous fait peut-être déjà perdre une centaine de mètres cubes par an.

Pour en avoir le cœur net, et sans avoir les compétences d’un plombier aguerri, une astuce simple consiste à verser du colorant alimentaire dans votre réservoir : si les parois de la cuvette se teintent sans que vous ayez actionné la chasse, c’est sûr, il y a une fuite !

wc

Halte au gaspillage et vive le double flux

Plus la famille s’agrandit et plus les passages aux toilettes sont fréquents, alourdissant un peu plus votre facture d’eau. Oubliez la technique peu ragoutante et non-hygiénique qui consiste à ne tirer la chasse d’eau qu’une fois sur deux et optez plutôt pour une chasse à double commande. Un procédé efficace qui permet d’économiser l’eau et donc, au passage, de réaliser des économies non négligeables !

Disponibles dans tous les magasins de bricolage à partir de 50 euros, elle est simple et rapide à installer. Elle propose généralement le choix entre deux volumes d’eau : 6 litres pour le flux le plus puissant et 3 litres en utilisation légère, vous offrant dans la foulée une économie d’eau comprise entre 45 et 60 % !

Du côté des toilettes sèches

Quant on sait qu’un tiers de notre consommation d’eau quotidienne est dévolu à notre chasse, certains sont déjà passés aux toilettes écologiques. Un système simple, tout aussi propre que les toilettes traditionnelles et sans odeur. Il s’agit ici de remplacer l’eau par ce qu’on appelle une litière sèche carbonée composée de sciure de bois, de copeaux ou de paille et de foin séchés et broyés.

Plus facile à installer en maison et à la campagne, le tas de compost une fois plein peut servir par la suite de fertilisant pour le jardin. C’est pourquoi pour stocker cette matière, mieux vaut bénéficier d’un cabanon car la prise en charge de ce type de déchets en ville, et plus encore en appartement, reste encore très compliquée et rares sont les professionnels qui proposent un service de vidange.

Et vous, quels aménagements avez-vous fait pour alléger votre facture d’eau ? Avez-vous déjà testé les toilettes sèches ? Dites-nous tout (ou presque), le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook