J'aménage

Bien choisir son oreille

Récemment, nous abordions la question du sommeil récupérateur en toute quiétude. Aujourd’hui, penchons-nous sur un élément capital pour dormir à poings fermés : l’oreiller.

Si celui-ci représente une pièce maîtresse de la literie, on ne prête pas toujours suffisamment attention à sa matière ou à sa texture au moment de l’acheter. C’est fort dommage, car un oreiller bas de gamme ou peu adapté à vos besoins peut gâcher vos nuits et écourter considérablement votre temps de sommeil. Alors, pour ne plus commettre d’impairs, suivez le guide !

Oreiller

Le garnissage

Il existe actuellement quatre types de garnissage :

•   Le « naturel », qui est un mélange de plumes et de duvet. Il a la particularité d’évacuer l’humidité durant la nuit et n’est donc ni trop chaud en été, ni trop froid en hiver. Moelleux et léger, il se tasse moins vite qu’un oreiller synthétique ;

•  Le « synthétique » est, quant à lui, composé de fibres polyester, ce qui explique notamment son prix clairement meilleur marché. Douillet et confortable, les oreillers en microfibre imitent même à la perfection la sensation de gonflant d’un modèle en duvet et plumes;

•  Le « Latex », très en vogue dans la fabrication des nouveaux matelas, est aussi plébiscité pour la confection des oreillers en raison de ses vertus antifongiques et anti-acariennes. Très sain et de nature élastique, il garde sa forme, y compris pour un usage quotidien ;

•  La mousse viscoélastique ou le « mémoire de forme », est le dernier chouchou de nos literies. Grâce à son matériau thermosensible, il réagit à la chaleur du corps, s’assouplit et épouse parfaitement la forme de votre nuque et de votre tête.

Une forme, une texture et une fermeté adaptées à vos besoins

Voilà un point à ne pas négliger car, en fonction de vos habitudes de sommeil et de votre morphologie, vous devez choisir un oreiller qui portera au mieux le poids de votre tête et qui favorisa un relâchement total.

•  Vous dormez sur le côté : optez pour un oreiller gonflant mais ferme pour ne pas vous réveiller en pleine nuit avec une sensation de visage « écrasé ».

•  Vous dormez sur le dos : choisissez alors un modèle plus souple, voire ergonomique, afin que votre tête reste bien dans l’alignement de votre colonne vertébrale.

•  Vous dormez sur le ventre : évitez à tout prix les oreillers trop épais et gonflés qui provoqueraient invariablement une sensation d’étouffement et privilégiez, en lieu et place, un modèle plat.

•  Vous avez des problèmes de dos ou de cervicales : l’oreiller à mémoire de forme devrait changer du tout au tout votre sommeil, grâce à sa matière souple et à son rendu sur mesure. Vous en oublierez tous vos vilains maux !

Enfin, si vous êtes de corpulence assez forte, orientez-vous vers un modèle ferme, tout comme pour votre matelas,  qui s’avèrera très confortable.

À savoir : dans tous les cas de figure, n’oubliez pas de changer d’oreiller tous les deux ou trois ans pour un effet optimal sur la qualité de vos nuits. Enfin, sachez que si, avant de vous coucher ou au beau milieu de la nuit, vous remodelez ou tassez votre oreiller, c’est qu’il est vraiment temps de suivre nos conseils !

Et vous, êtes-vous adepte d’un bon oreiller pour de meilleures nuits ? Avez-vous déjà testé plusieurs modèles ? Donnez-nous vos conseils et astuces pour dénicher l’oreiller idéal avec qui partager confort et douceur jusqu’au bout de la nuit… Le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : ,
Un commentaire
  1. oreiller ergonomique

    merciii pour les infos

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook