Tendances

Tri sélectif, quelques principes pour vous simplifier la vie

Alors que les Verts viennent de fêter leurs trente ans d’existence, le tri sélectif fait aujourd’hui partie de notre quotidien depuis le début des années 2000. Geste écologique et citoyen, il permet de donner une seconde vie aux déchets par le recyclage et d’éviter la pollution. Mais comment effectuer ce tri ? Dans quelles poubelles jeter ces déchets ? Quelques conseils, simples et pratiques, vous permettront de devenir incollable sur le sujet et, surtout, de vous y adonner sans (trop) de douleur.

Qu’est-ce que le tri sélectif ?

Son principe est simple : il s’agit de séparer et de récupérer les déchets en fonction de leur nature afin de faciliter leur traitement. Avec ce procédé, ils pourront avoir une seconde vie, le plus souvent grâce au recyclage ou au réemploi. Cela permet également de réduire l’empreinte carbone et d’éviter l’incinération ou l’abandon de déchets qui dégagent des odeurs nauséabondes dans les décharges. Enfin, cela vous permet de gagner un temps précieux à condition de savoir, tout d’abord, si tel ou tel déchet peut être recyclé ou non.

Tri sélectif

Comment il s’effectue ?

Avant toute chose, il est conseillé de bien vider vos emballages, afin de ne pas contaminer d’autres déchets. Pas besoin non plus de laver vos contenants : certes, il peut être préférable de les nettoyer mais il vous faut alors prendre en compte la consommation d’eau supplémentaire nécessaire à cette action, pas très écolo-durable.

Le tri sélectif intervient à la source auprès du consommateur. Ce dernier l’effectue grâce à des poubelles de couleurs distinctes. Il s’agit généralement (même si certaines communes ont quelques spécificités) de :

•   La jaune, réservée aux cartons, métaux et plastiques, qui représentent 50 % du total des ordures ménagères. On y retrouvera donc bouteilles en plastique (d’eau, sodas, jus de fruits…), boîtes et briques en carton (de lait, jus de fruits, soupes, yaourts, gâteaux…), emballages et contenants métalliques (boîtes de conserve, canettes, papier et barquettes aluminium, désodorisants, mousses à raser, laques…), flacons et bidons plastiques d’hygiène et d’entretien (de bains moussants, gels douche, produits nettoyants, lessive, adoucissants…).

•   La verte, recevant tout les contenants en verre (bouteilles, pots, bocaux) mais aussi les papiers gras et souillés. Il faut savoir qu’aujourd’hui, une bouteille sur deux est issue de ce recyclage.

•   La bleue, dévolue aux journaux, prospectus et magazines.

•   la grise ou marron, dite « ordinaire », recevant tout le reste (reliefs des repas, couches de bébé, sacs plastique…) et tout ce qui n’est pas recyclable ou pouvant handicaper le cycle de recyclage.

À savoir : certaines communes ont prévu une poubelle spécifique pour récolter les déchets verts. Sinon, il vous faudra les amener à une déchetterie, à moins que vous ne les utilisiez en compost.

Quelques cas particuliers

Au-delà de ce tout-venant, il est quelques autres déchets qui font l’objet d’un traitement particulier. Par exemple :

•   les objets encombrants, à amener en déchetterie ou à déposer devant chez vous à des jours précis si la commune où vous habitez a prévu un ramassage spécifique ;

•   les médicaments, à rapporter à votre pharmacien dès qu’ils sont périmés ;

•   les piles, ampoules, néons et cartouches filtrantes d’eau, à déposer en grandes surfaces dans des containers prévus à cet effet ;

•   l’électroménager, à transporter en déchetterie s’il n’a pas été repris par le magasin à qui vous avez acheté l’équivalent neuf ;

•   les produits toxiques et dangereux (huiles de vidange, peintures, solvants…), à déposer en déchetterie ;

•   il peut également exister des points de dépôts pour les huiles de cuisson (ce qui permet d’éviter de boucher les canalisations durant les périodes de froid).

Voilà, vous êtes maintenant expert en tri sélectif. Ne vous reste plus qu’à mettre en œuvre ces bonnes pratiques et à faire passer le message aux générations futures.

Et vous, considérez-vous le tri sélectif comme une contrainte ou une nécessité ? Avez-vous des astuces pour vous faciliter la vie ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook