Tendances

Réussir ses ventes en vide-grenier

C’est l’un des passe-temps favoris des Français ! Petits et grands, collectionneurs opiniâtres ou simples curieux aiment à déambuler les dimanche et jours fériés pour y faire de bonnes affaires. Cette année, vous avez décidé de passer de l’autre côté du stand et souhaitez vendre à votre tour les nombreux objets qui ne vous servent plus et encombrent votre maison. Voici quelques conseils pour passer une journée agréable et… rentable !

Avant : comment bien préparer l’évènement

•   Le week-end dévolu au « grand ménage de printemps » est la période toute trouvée pour amasser dans des cartons les objets et vêtements dont vous ne vous servez plus. Les plus jeunes se séparent des jouets et vêtements mis de côté depuis quelques temps et les adultes en profitent également pour désencombrer leurs placards, leur dressing et leur bibliothèque.

•   Avant le jour J, collectez un maximum de liquide et faites-vous un fond de caisse autour de 40 euros, composé de petits billets et de pièces. Les achats en vide-grenier sont souvent compulsifs et si vous n’avez pas le change, plusieurs ventes peuvent vous passer sous le nez !

•   Prévoyez également une bonne quantité de sacs plastique et de papier journal pour emballer vos ventes.

•   Des habits propres et des objets nettoyés seront toujours plus attractifs pour les acheteurs potentiels. Ne confondez pas vide-grenier avec vide-ordure, c’est pourquoi il faudra vérifier au préalable la bonne marche des appareils électro-ménagers, le contenu des jeux de société ou réparer les accrocs sur les vêtements.

•   Si parmi vos objets à la vente, certains vous semblent avoir une véritable valeur marchande, n’hésitez pas à les faire expertiser par des professionnels et à tenter de les vendre à leur prix réel via les sites spécialisés ou un antiquaire. Un vide-grenier familial est rarement l’occasion de se séparer d’un bronze à 1 200 euros ou d’une robe haute-couture…

Vide grenier

Le jour J

•   Thermos de café, biscuits et petits sandwichs sont vos alliés pour la journée. Et comme vous installerez votre stand aux alentours de 6 ou 7 h du matin, mieux vaut s’habiller chaudement pour cette journée passée en plein air.

•   L’installation de base consiste à poser sur le sol une nappe étanche, comme une vieille toile cirée, un portant pour les habits de grande taille et des cartons pour les lots en vrac. En cas d’intempéries, les plus prévoyants auront installé une tonnelle démontable. À défaut de larges parapluies pour vous protéger, une nappe en plastique transparent pour continuer vos ventes fera tout aussi bien l’affaire si la pluie n’est pas trop forte.

•   Veillez à la présentation de vos produits : jouets placés à hauteur d’enfant, livres aux titres facilement lisibles (donc non empilés), vêtements pour enfants classés par âges et les autres par tailles, objets divers bien visibles et non pas entassés dans des cartons…

•   Pas la peine d’étiqueter les prix sur chaque objet sauf pour les pièces exceptionnelles sur lesquelles vous ne voulez pas marchander. En revanche, si vous proposez des lots ou un carton de produits à 1 euro, une petite pancarte s’avère idéale pour attirer le chaland en quête de bonnes affaires.

•   Dernières astuces : sachez que les lampes avec ampoule tout comme les objets fournis avec les piles se vendent mieux. Par ailleurs, si vous voulez écouler au maximum votre lot de vêtements, un miroir sur pied ou de moyenne taille aidera à booster vos ventes. Enfin, si vous ne voulez rien ramener, n’hésitez pas à baisser vos prix en fin de journée.

Et vous, fréquentez-vous les vide-greniers ? Quels sont vos conseils et astuces pour écouler un maximum d’objets ? Et quels sont, selon vous, les produits qui se vendent le mieux ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook