J'aménage

Comment bien isoler son logement du bruit

Selon une étude TNS Sofres de 2010, 66 % des Français souffrent de nuisances sonores à leur domicile. Problèmes d’audition, stress, anxiété, dépression, irritabilité, troubles du sommeil, maladies cardiovasculaires… le bruit peut être, sans que l’on se rende compte, néfaste pour la santé, présentant un certain inconfort à partir de 85 dB et une grande dangerosité entre 120 et 130 dB (coup de tonnerre, coup de feu ou réacteur d’avion à moins de 100 mètres). D’où l’importance aujourd’hui de trouver des solutions adaptées afin de venir à bout de cette pollution sonore.

Trouver l’origine

Avant d’entamer des travaux d’isolation phonique, il vous faut tout d’abord identifier la nature du bruit et sa provenance. Il existe deux types de transmissions des nuisances acoustiques, à travers l’air ou par la structure du bâtiment (mur, plancher, plafond, cloison, fenêtre…). On parle de bruits « aériens », intérieurs ou extérieurs (télévision, conversation, chaîne Hi-Fi, trafic routier, etc.) ou de bruits « d’impacts » et d’équipements collectifs ou individuels (déplacement de meubles, chutes d’objets, pas sur le parquet, ascenseur, chaufferie, chasse d’eau…).

Intérieur calme

Pour y remédier, peuvent être nécessaires des travaux visant à absorber les ondes sonores pour à la fois se protéger des bruits extérieurs et éviter que les bruits intérieurs ne se propagent à l’extérieur. Ces solutions obéissent à trois principes :

–      La loi de masse, qui veut que plus un matériau est lourd, mieux il isole. À épaisseur égale, une cloison en béton sera ainsi plus efficace que si elle est en carreaux de plâtre.

–      L’effet « masse-ressort-masse », qui consiste à utiliser des parois doubles séparées par un espace rempli par exemple de laine minérale, très efficace pour absorber le bruit.

–      L’étanchéité, car le bruit emprunte le même circuit que l’air pour se propager.

Des fenêtres aux murs

Vous pouvez, tout d’abord, vous attaquez à vos fenêtres. Plus elles sont de mauvaise qualité, plus elles laissent filtrer le bruit. Pour une isolation optimale, optez pour du double, voire du triple, vitrage et privilégiez le label Acotherm. À défaut, optez pour de bonnes fenêtres en PVC, en bois ou en aluminium.

Les travaux peuvent également porter sur les parois de votre logement : planchers, plafonds, murs… Un professionnel vous aidera dans votre démarche en sélectionnant les meilleurs matériaux (liège, plaque de plâtre, laine de verre, laine minérale). Certains travaux sont également éligibles à des aides financières sous conditions (subventions de l’ANAH, crédit d’impôt développement durable).

Derniers conseils pour conclure : n’hésitez surtout pas à parler à votre voisin trop bruyant, cela peut vous permettre de réaliser des économies. Et ne négligez pas les petites solutions simples et pas chères, comme une double couche de moquette sous une machine à laver pour rendre les vibrations plus supportables !

Et vous, vivez-vous dans un logement trop bruyant ? Qu’avez-vous entrepris pour retrouver un meilleur confort sonore ? Faites-nous part de vos expériences et de vos astuces, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
3 commentaires
  1. polo

    « La loi de masse, qui veut que plus un matériau est lourd, mieux il isole. » C’est pas toujours vrai : un mur en brique isole mieux du bruit qu’un mur en béton. Le mur en brique est plus léger qu’un en béton.

  2. marion

    C’est bien dommage que nombre de gens changent leurs fenêtres. Le résultat est souvent loin d’être à la hauteur des espérances générées par le coût des travaux.
    Et surtout, quel dommage de jeter de belles fenêtres en bois avec de superbes crémonnes et de les remplacer par des vantaux sans relief avec de vulgaires poignées en plestique…
    Le logement qui se vendra cher à terme, c’est celui qui sera « resté dans son jus ».

  3. Baptise

    L’isolation phonique… tout un poème, quand on habite en ville je dirais que c’est totalement indispensable, sinon y’a vraiment de quoi craquer entre le bruit de la rue et celui des voisins… grrrrrrrrrrrr merci pour cet article qui permet en tout cas de mieux cerner les besoins.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook