J'aménage

Plantes exotiques en hiver, toutes aux abris !

Le passage à l’hiver et l’arrivée des premiers frimas sont des étapes intransigeantes, à ne surtout pas négliger pour préserver la beauté et la santé de votre jardin. Intéressons-nous aujourd’hui aux fleurs et plantes exotiques qui parsèment les pelouses et qui n’apprécient vraiment pas les basses températures. Alors, comment s’en occuper et où les faire « hiberner » ? La réponse, c’est par ici !

À mettre d’urgence à l’intérieur

C’est un fait, les bougainvillées, hibiscus, solanum et agrumes détestent les hivers rigoureux. Comme l’ensemble des plantes méditerranéennes, mais aussi toutes les catégories de bonzaïs, hâtez-vous de les mettre bien au chaud… mais pas trop. Et oui ! Une pièce surchauffée et un manque criant d’arrosage provoqueraient à leur tour des dégâts considérables. C’est pourquoi la véranda ou le jardin d’hiver s’avèrent les lieux les plus recommandés pour passer la saison froide.

Bon à savoir : Si vous ne disposez pas d’abri tempéré et en extérieur, n’attendez surtout pas les grands froids pour placer vos plantes chez vous. En effet, la variation de température serait trop violente pour ces différentes espèces. Mieux vaut anticiper et placer chez soi près d’une source de lumière toutes ces plantes quand l’écart de températures entre l’extérieur et l’intérieur n’est pas encore trop contrasté.

Plantes exotiques

Dans l’abri de jardin

Vous le savez sûrement, mis à part les fleurs les plus rustiques, telles que tulipes, jacinthes ou crocus qui peuvent passer l’hiver dehors, les autres bulbes comme ceux des amaryllis, glaïeuls ou dahlias doivent bénéficier d’un tout autre traitement. Une fois leurs fleurs fanées et aux premières fraîcheurs, mieux vaut extraire la plante de la terre, couper les tiges et placer ses bulbes dans des cageots que vous prendrez soin d’entreposer dans un abri.

Bon à savoir : À défaut d’abri de jardin, un garage ou un cellier bénéficiant, si possible, d’un petit rayon de lumière feront tout à fait l’affaire.

Pour celles contraintes de rester dehors

Bâches et voiles d’hivernage sont plus que bienvenus en cas d’hiver particulièrement mordant. De plus, pour les plantes en pot qui ne peuvent être rentrées comme les jardinières, veillez à les placer dans l’orientation la plus lumineuse. Épargnez-leur aussi la fraîcheur du sol en les installant sur des palettes ou des plaques de polystyrène. Autre conseil pour les plantes en pots que vous ne pourrez pas rentrer : prenez soin de les rassembler proches les unes des autres afin d’éviter au maximum la déperdition de chaleur. L’idéal est de les encercler d’une canisse, de papier journal ou d’un voile, pour les « réchauffer » davantage.

Bon à savoir : Malgré l’idée reçue, les plantes en pots souffriront moins du froid dans des réceptacles en terre cuite plutôt qu’en plastique, qui isolent mal et n’ont pas l’avantage d’être poreux.

Et vous, avez-vous déjà commencé à rentrer vos plantes ? Comment préparez-vous votre jardin avant les basses températures ? Faites-nous part de vos conseils, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook