J'aménage

Ces plantes d’intérieur dont il faut se méfier

Comme chacun sait, les plantes vertes, c’est joli, décoratif et cela peut aussi avoir des fonctions dépolluantes au sein de votre maison. Si ceux qui ont la main verte en raffolent et les bichonnent soigneusement, tout espoir n’est pas perdu, même pour les cas les plus désespérés… Mais attention, certaines espèces ne sont pas aussi inoffensives qu’on le pense, et peuvent même être de redoutables poisons pour les enfants en bas âge mais aussi pour nos compagnons à quatre pattes.

Ouvrez donc l’œil et le bon ! Voici des végétaux qui ne vous veulent pas que du bien et à placer hors de portée des bambins.

Plantes d'intérieur

Le pommier d’amour

Voici une plante que l’on s’offre volontiers au moment des fêtes de fin d’année et qui ne fait pas que la joie des adultes. En effet, ses petits fruits rouges ou jaunes formés en boule sont souvent une source inépuisable de curiosité chez les enfants, qui les prennent pour des bonbons. Un « bonbon » loin d’être une douce friandise puisque le simple fait de le mâcher peut provoquer, chez les plus jeunes, somnolence, troubles cardiaques et vomissements.

Mais le pommier d’amour n’est pas une espèce isolée et à l’approche des fêtes de décembre, bien des plantes s’avèrent nocives en cas d’ingestion. Mieux vaut donc suspendre très en hauteur le houx et le gui pour des fêtes paisibles. De plus, ne laissez pas à portée de mains des bambins les fameuses étoiles de Noël, ou poinsettias, et leurs belles feuilles rouges (Euphorbia pulcherrima). En effet, leur sève est particulièrement toxique puisqu’en plus de causer diarrhées et vomissements, elle peut également provoquer des délires mortels chez l’enfant.

Le ficus

C’est l’une des plantes vertes les plus présentes dans nos foyers car elle est très simple d’entretien et très peu chère. Attention cependant, l’ingestion de ses feuilles ou le simple fait que la peau de votre tout-petit entre en contact avec sa sève peut déboucher sur de sérieuses allergies cutanées ainsi que sur des problèmes gastro-intestinaux.

Le philodendron

Derrière ces nombreuses feuilles vertes et sa bonhomie apparente se cache une plante redoutable en cas de contact avec les yeux puisque votre enfant risque des dommages irréversibles de la cornée, qui s’opacifiera au contact de la sève. En outre, le simple fait de mâcher quelques feuilles entraînera des brûlures des muqueuses, voire un œdème très dangereux de la langue et/ou de la gorge, qui peuvent parfois mener jusqu’à l’asphyxie.

Et aussi…

Sans entrer dans tous les détails, en voici d’autres et les raisons pour lesquelles il faut s’en méfier.
• Dieffenbachia : 
mâcher une de ses feuilles peut entraîner une forte irritation des muqueuses, voire des difficultés respiratoires.
• Épine du Christ (Euphorbia milii) : attention à ses épines, qui peuvent blesser douloureusement. Une recommandation qui vaut pour bon nombre de cactées.
• Jacinthes, tulipes, narcisses, jonquilles, etc. : leurs bulbes peuvent être confondus avec des oignons, en manger provoque vomissement et diarrhée.
En cas de doute, les bons réflexes
• Si l’enfant a déjà mâché la plante, ôtez chaque morceau de sa bouche et conservez l’une des parties : en cas de mauvaises réactions, il sera plus simple de le désintoxiquer efficacement.
• Une fois la première opération achevée, faites-lui boire un maximum d’eau.
• Si la plante ingérée correspond à l’un des végétaux mentionnés, n’attendez pas les premiers symptômes d’empoisonnement : rendez-vous à la pharmacie la plus proche ou appelez le centre antipoison.
• Si la plante a été en contact avec la peau de l’enfant, rincez la partie touchée sous l’eau pendant une bonne quinzaine de minutes et si l’allergie se propage toujours, faites appel à votre médecin, au centre antipoison ou à votre pharmacien.

Et vous, saviez-vous que certaines plantes d’intérieur étaient à ce point nocives pour la santé ? Avez-vous vécu ce type de mésaventures ? Comment avez-vous réagi ? Faites-nous part de vos expériences et de vos conseils, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
2 commentaires
  1. Nonsense

    Quelque part, toutes ces précautions me semblent superfétatoires: il faut être un peu con pour ingérer des feuilles, des boules…Je ne parle pas des enfants. On vit dans une société dédiée à la sottise; Quand je lis , dans les consignes d’utilisation d’un micro-ondes ou d’une machine à laver, qu’il ne faut pas y mettre son chat, je me demande sur quelle planète l’on vit…C’est le simple bon sens. Finalement, mine de rien on infantilise la société, tout comme le font les imams, lorsque les  » fidèles  » leur demande s’il faut se laver les dents 2 ou 3 fois dans la journée. C’est vraiment de l’intox. Nous ne sommes pas que des demeurés, et s’il y a des demeurés, qu’ils se démerdent avec leur connerie. C’est évident que la plupart des gens demandent des conseils, parce qu’ils sont incapables de réfléchir par eux-mêmes. Je n’ai aucune mansuétude pour ces connards. Il y a quand même des questions à se poser à propos de toutes ces mises en garde. Y avait-il plus d’accidents auparavant, lorsque les gens n’étaient pas  » avertis « ? Il y a toujours eu un pommier d’amour chez ma grand-mère, je n’ai jamais eu l’idée de manger ces belles boules rouges, pas plus que de lécher la sève qui s’égouttait de certaines plantes!

  2. Jessica

    Merci pour votre article. Je trouve que vous avez bien fait de nous donner ces quelques informations. On voit partout sur le net des articles parlant des avantages d’avoir des plantes d’intérieur chez soi. Mais il est tout aussi important d’exposer les inconvénients pour éviter les mauvaises surprises.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook