Agenda

Marché immobilier de Toulouse : une offre plus riche en 2014 ?

Le point fort du marché de l’immobilier toulousain ? Une offre variée et des prix qui n’ont pas connu la flambée excessive de ceux d’autres grandes villes. 

Le salon de l’Immobilier de Toulouse, qui s’est déroulé le 5 octobre au Parc des Expositions, a été l’occasion pour un certain nombre d’experts de faire le point sur le marché local. Pour Emmanuelle Lassalle, présidente de la FNAIM,  « le marché toulousain se porte bien pour deux raisons principales : il existe une bonne adéquation entre les revenus et les prix du marché, et l’offre est variée. On trouve des produits neufs, mais aussi de l’ancien ». Elle ajoute que l’offre en biens immobiliers pourrait connaitre un rebond en 2014 : « A la faveur de plus values intéressantes, certains biens ont de grandes chances de revenir sur le marché ». Une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, à qui la présidente de la FNAIM livre quelques conseils : « Regardez attentivement l’environnement direct du bien car on sait qu’il existe un problème de transports à Toulouse. L’accès aux transports en commun est donc valorisé ». Ensuite, elle préconise de vérifier les charges, de lire attentivement les derniers procès verbaux, sans oublier de se renseigner sur la taxe foncière et de jeter un coup d’œil aux performances énergétiques du bien car certains bâtiments anciens de « l’hyper centre » sont énergivores.

visuel toulouseFlorence Mondoly, Jean-François Troy, Emmanuelle Lassalle, Sylvie Herrero

Le rôle du professionnel : accompagner et sécuriser

Le choix de se faire accompagner par une agence est dicté par la volonté de se décharger de certaines tâches, mais pas seulement : « Passer par une agence permet de sécuriser un achat tout en profitant de la connaissance du marché d’un professionnel » poursuit Emmanuelle Lassalle, qui précise : « Nous nous différencions du particulier par l’ampleur de notre offre. Un particulier qui n’a qu’un seul bien à vendre sera moins enclin à vous alerter sur ses défauts. Or il y en a forcément ». Pour les frais d’agence, il faut compter en moyenne 6 % du prix du bien.

Cet accompagnement prend tout son sens lorsque l’on veut faire construire sa maison : « Que l’on vienne nous voir pour un projet déjà amorcé, ou pour trouver son terrain, notre rôle est d’éviter au client les mauvaises surprises  » explique Sylvie Herrero, directrice commerciale du Mas Toulousain.

Les mauvaises surprises peuvent également porter sur la sécurité du bien. Jean-François Troy, directeur et fondateur de Diagaurama, insiste sur l’importance d’effectuer tous les diagnostics règlementaires, et ils sont de plus en plus nombreux ! Amiante, gaz, électricité, isolation thermique… Il n’en existe pas moins de six actuellement. « A travers un diagnostic, on n’achète pas seulement un service, mais une garantie : en cas de souci, on se retourne vers le diagnostiqueur ».

La question du budget

Dans un environnement qui se professionnalise et où l’information circule mieux du fait, notamment, de fichiers mis en place par les agences recensant l’ensemble des biens vendus avec les conditions de ventes, est-il encore possible de négocier ? « La plupart des biens sont aujourd’hui au bon prix » constate Emmanuelle Lassalle, « Cependant, il y a toujours moyen de négocier si il existe des améliorations à apporter, par exemple, au niveau du chauffage ». Concernant le budget, qu’en est-il du côté des banques ? Alors que les taux restent relativement bas, Florence Mondoly, directrice commerciale de la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, indique qu’il est encore intéressant d’emprunter, mais sans trop tarder car « nous sommes plutôt dans une phase de légère hausse depuis l’été ».

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : ,
3 commentaires
  1. SeB

    Le marché toulousain est en effet plutôt stable, la ville de Toulouse révèle de nombreux atouts, et devient de plus en plus séduisante avec des taux de crédit bas ! Si on finance via un crédit immobilier, il est possible d’effectuer gratuitement en ligne des simulations de prêts (http://www.credit-immobilier-toulouse.fr/calculer-et-simuler/) afin d’évaluer son projet en toute sécurité !

  2. Julie

    Toulouse est l’une des villes possédant le plus fort taux de rentabilité locative. il avoisine en effet les 6/7%, ce qui est un taux record.
    Y investir dans l’immobilier neuf en choisissant le dispositif Duflot est une idée très intelligente!
    Pour plus d’informations, rendez-vous sur ce site internet: http://www.vinci-immobilier.com

  3. Brice

    Le marché de l’immobilier toulousain est effectivement assez intéressant. La ville dispose notamment d’un marché locatif très dense. Pour plus d’informations sur l’investissement Pinel consultez les conseils du site http://www.immobiliare-neuf.fr

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook