J'aménage

Parois et murs chauffants : ça va chauffer !

Et non, il ne s’agit pas de science-fiction : après les sols chauffants, voici… les murs ! Sur le même principe que les planchers, ces systèmes de chaleur « nouvelle génération » sont économiques, sains, confortables et peuvent être installés dans n’importe quel type de maison.

Comment les installer ?

Tout comme pour les plinthes ou les planchers, le fonctionnement  d’un chauffage mural consiste à relier à la chaudière des tuyaux (en cuivre, polyéthylène ou aluminium et polyéthylène) qui vont serpenter le long des parois pour faire circuler, de manière homogène, de l’eau chaude ou un fluide calorifique.

Parois chaude

La technique classique consiste à fixer le serpentin à un treillis métallique, lui-même accroché à un mur isolé ou en briques alvéolées. Il suffit ensuite d’enduire de ciment puis de recouvrir d’un revêtement classique pour murs pour couvrir le système. Pour ce type d’installation, il faut prévoir un budget de l’ordre de 100 euros/m².

Mais il existe depuis quelques temps d’autres façons de constituer un mur chauffant, notamment grâce à des tuyaux directement implantés sur des rails, eux-mêmes livrés sur des panneaux isolants composés d’un mélange de paille, de copeaux de bois, de chaux ou de roseaux. Ces panneaux « tout-fait » sont simples à poser et peuvent s’adapter à l’aménagement de la pièce. Seul un enduit de finition suffira pour recouvrir les tuyaux, le tout pour un coût d’environ 90 euros/m².

Enfin, dernière option : vous pouvez vous procurer des briques en terre « spéciales serpentins » qui permettent l’implantation des tuyaux tout en présentant côté face une jolie finition. Étant donnée la nature du matériau, la paroi réalisée ne peut remplacer un mur porteur mais s’avère idéale pour recouvrir une paroi déjà existante. Une fois l’installation achevée, aucun enduit n’est nécessaire et l’ensemble est accessible à 60 euros/m².

De multiples avantages

•   C’est la promesse d’une chaleur homogène et douillette avec, à la clé, la même sensation de confort qu’un chauffage traditionnel.
•  Cependant, grâce au rayonnement, vous pourrez réduire la température de 3 °C, soit 20 % d’économie !
•  Pour rénover votre système, le chauffage mural s’avère bien plus simple et rapide à installer qu’un modèle plancher chauffant.
•  Fini les murs froids et adieu le brassage d’air qui génère des déplacements de poussières … et des allergies.
•  Écolos, vos parois chauffantes peuvent être alimentées quasiment en totalité par un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur.
•  En plus de devenir un excellent isolant acoustique, sachez que des systèmes réversibles permettent de diffuser de l’eau froide pour rafraîchir la maison en été. Cela revient d’ailleurs moins cher qu’une climatisation classique.

Inconvénients

•  Le prix d’installation en décourage plus d’un même si, sur le moyen terme, votre investissement sera largement rentabilisé.
•  Attention, lorsque vous accrochez des tableaux, à ne pas percer un serpentin !
•  Aux premiers frimas, ce système est plus lent qu’un chauffage classique pour redémarrer et réchauffer une pièce.
•  Attention aux meubles installés contre le mur, ils font écran et empêche la chaleur de circuler.

Et vous, connaissiez-vous cette technique ? Seriez-vous tentés de l’installer chez vous ? Certains d’entre vous ont-ils déjà des parois chauffantes à leur domicile ? Dites-nous, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
3 commentaires
  1. Anonyme

    ce concepte est absolument extraordinaire felicitation et bonne chance.

  2. martine

    Cela s’appelle le tempérage et existe depuis longtemps en Autriche, une maison du 17èS l’a mis en place à Verrières le Buisson

  3. BOUNAB ABDERRAHMAN

    meme si je ne suis pas contre les nouvelles technologie je prefert lancienne maison a tuile dans un paysage pareil , car pour moi tous ces ligne droite deforme et ne sont pas en osmose vace les courbes des montagnes

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook