J'aménage

Comment dresser votre dressing

Un dressing, c’est bien pratique mais à la longue, cela peut virer au cauchemar pour peu que ce petit espace se retrouve encombré, faute d’un aménagement approprié. Marre de ne pas retrouver la petite robe ou la chemise que vous souhaitiez absolument porter ce matin ? Fatigué de froisser vos habits en cherchant à tout prix celui que vous êtes pourtant sûr d’avoir rangé ici ? En quelques questions-réponses, voici quelques règles simples pour vous faciliter la vie.

Un dressing, c’est quoi ?

Dressing, penderie, garde-robe, vestiaire… Peu importe le terme : il s’agit d’un espace indépendant, parfaitement délimité et conçu spécifiquement pour y ranger vos vêtements et accessoires, voire votre linge de maison ou des objets plus encombrants si la place s’y prête. Le plus souvent, vos tenues seront apparentes pour pouvoir les trouver plus facilement, sauf celles que vous rangerez dans des tiroirs ou si vous tenez absolument à les cacher par des portes.

Donc, rien à voir avec un placard ou une armoire, peu ou pas modulables. L’avantage du dressing, c’est que vous pourrez exploiter toute la place dont vous disposez, le concevoir en fonction de vos besoins et selon vos goûts.

Penderie

Quelles dimensions ?

Pas de limite en la matière si vous disposez d’un vaste logement ou d’un grand espace vide inexploité, mais un minimum est en revanche requis. Pour être vraiment à l’aise, au moins 4 m2 sont nécessaires, que ce soit en soupente ou non. Et si vous pensez vous changer à l’intérieur, prévoir alors 6 m2. Sans négliger la hauteur, si vous voulez éviter de pester en vous cognant à chaque fois que vous y entrez !

Ce point acquis, pensez également aux dimensions des rangements que vous allez y installer, qui dépendront étroitement – ou largement, si vous avez plus de place – des vêtements que vous comptez y remiser. Pour ceux que vous poserez à plat, comptez en moyenne 50 cm de profondeur. Et pour les suspendus, une hauteur de 90 cm pour les chemises et chemisiers, 1,10 m pour les vestes, 1,20 m pour les pantalons et 1,60 m pour les robes et manteaux. L’ensemble dépendra aussi, bien évidemment, de votre propre taille…

Comment ranger ?

Avant cette étape, si vous commenciez par faire le tri ? Vous tomberez alors certainement sur des vêtements dont vous n’avez plus l’usage, trop démodés, rétrécis au lavage, cadeaux jamais portés… Pas question de les jeter pour autant : séparez-vous en en les confiant à des associations, elles en feront bon usage, ou en vous rendant sur le site www.lafibredutri.fr !

Ce point résolu, pensez d’abord à repassez les habits que vous conservez, ils prendront moins de place une fois rangés. Puis, regroupez-les par types et modes de rangement : pantalons, robes, jupes, chemises, pulls, tee-shirts, vestes, manteaux, chaussettes, sous-vêtements… empilés ensemble chacun de leur côté, en dissociant ceux destinés à être posés à plat des futurs suspendus. Pour ces derniers, n’hésitez pas à investir dans des cintres larges et solides pour éviter les déformations, hormis pour les jupes et pantalons pour lesquels des cintres à pinces sont plus indiqués.

Ne vous reste plus qu’à remplir votre dressing avec le tout, mais là encore en respectant quelques règles simples :

• tringles ou barres (solides en raison du poids à supporter) pour les manteaux, vestes, pantalons, mais aussi chemises et chemisiers, ce qui évitera pour ces derniers la corvée du boutonnage-déboutonnage. Le tout en mettant les plus longs d’un côté et les plus courts de l’autre, pour gagner une place en-dessous qui pourra accueillir des boîtes de rangement ;

• étagères pour les tee-shirts et les pulls empilés, ces derniers à ne jamais placer sur des cintres pour éviter trous aux épaules et mailles étirées ;

• tiroirs pour les chaussettes et sous-vêtements ;

• boîtes de rangements pour les ceintures et accessoires ;

• placer au plus haut les vêtements les moins utilisés et le plus volumineux (couettes, couvertures, duvets…), les chaussures prenant naturellement place en bas de la penderie.

Comment l’éclairer ?

Un point crucial, trop souvent négligé : sans un bon éclairage, comment vous y retrouver ? Il doit avant tout être performant, sans pouvoir entrer en contact avec vos vêtements pour une simple raison de sécurité.

Ensuite, tout est affaire d’envie et de moyens : vous pouvez ainsi opter pour du classique avec interrupteur ou du couplé à un détecteur de mouvement qui ne se déclenchera qu’à votre arrivée dans la pièce. Vous pouvez aussi miser sur des tringles lumineuses à leds, de l’halogène basse tension, des spots encastrés…

Quels petits plus ?

À ne pas négliger, ils vous faciliteront la vie. Cela peut-être tringles coulissantes ou basculantes, porte-cravates, porte-chaussures, boîtes de rangements adaptées à la taille de vos sous-vêtements, suspensoirs de tous types, arbre à bijoux… Voire corbeille à linge sale et petit meuble de pliage, si là encore l’espace le permet.

Bon à savoir : des étiquettes collées sur vos boîtes vous permettront immanquablement de savoir ce qu’elles renferment. Et des petits sachets odorants judicieusement placés parfumeront agréablement l’ensemble.

À quel prix ?

Bien difficile à déterminer car fonction de l’espace disponible et des aménagements que vous aurez choisis, sachant que par définition, un dressing, c’est du sur mesure ! En optant pour le plus simple avec structure de base en mélaminé, étagères, tiroirs et penderie standards, le tout sans fioritures, vous vous en sortirez à 500 euros maximum le mètre linéaire.

Et vous, vous y retrouvez-vous dans votre dressing ? Quelles astuces avez-vous trouvées pour mieux l’organiser ? Dites nous tout, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
4 commentaires
  1. Marina

    Pendant plusieurs mois j’ai tourné avant de me décidé à acheter un dressing, je pensais que le dressing était réservé au grand budget, je suis aller dans plusieurs magasins et j’ai finalement choisi 2 enseignes: Lapeyre pour mon intérieur et universduplacard pour les portes. J’ai dépensé environ 700€.
    Comme la luminosité était sombre, j’ai acheté des spots a pile autocollants que j’ai coller sur le coté, en haut… Pour l’économie je n’ai pas mis des tiroirs mais des paniers et cela est très bien. Je suis très satisfaite

  2. rangeocean

    J’aime bien votre article qui résume bien les enjeux pour obtenir au bout du projet le dressing souhaité, aussi bien original que fonctionnel. Le confort apporté par une optimisation de l’espace par les solutions sur mesures et en relation avec le mode de vie propre à chacun est un avantage non négligeable. En tant que spécialiste, j’apprécie les articles avec un contenu intéressant, je vais partager votre article sur les réseaux sociaux.

  3. Marion

    Merci à vous ! A bientôt !

  4. OnRangeTout

    Merci pour cet article qui répond bien aux différentes questions que l’on peut se poser avant de faire un dressing.
    Petite astuce si vous avez peu de place pour ranger vos vêtements : rangez vos vêtements hors saison dans des housses sous vide, c’est très pratique et permet d’optimiser votre espace de rangement.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook