Je suis propriétaire

Ces niches méconnues où investir…

Nous l’avions déjà évoqué dans un autre post : nul besoin d’avoir un apport mirifique ou de miser gros pour investir durablement dans un produit locatif rentable. Le saviez-vous ? Au-delà des parkings, il y a d’autres investissements malins à réaliser. Pas la peine non plus d’être fin connaisseur en la matière ou d’habiter sur place : dorénavant, si vous disposez d’une bonne exposition sur Internet, l’affaire devrait se régler en un tour de main. Petit tour d’horizon des investissements peu connus et rentables…

Box office

Vous ne le savez peut-être pas si vous n’êtes pas cavalier ou propriétaire d’un cheval, mais trouver un box pour son équidé dès lors qu’on souhaite le monter régulièrement peut devenir un véritable parcours du combattant. C’est pourquoi investir dans ce type de construction est un défi facile à réaliser et rentable sur le moyen terme.

Son prix dépend bien sûr de l’attractivité de la région, de la facilité d’accès à la zone et de la qualité de l’équipement. S’installer dans un secteur où les propriétaires de chevaux sont en demande est évidemment le premier point dont il faut s’assurer. Enfin, c’est un investissement pérenne car on estime que les chevaux « bien installés » restent entre sept et huit ans en moyenne dans leur box. Pas négligeable sachant qu’un box se loue généralement de 150 à 600 euros par mois.

Champ de lavande

Pâtures à livrer

Dans certaines régions de France, il y a des prés à perte de vue et des propriétaires qui voudraient parfois s’en débarrasser. Si le terrain n’est pas accessible à un permis de construire, il perd alors beaucoup de sa valeur. En revanche, il s’avère être un très bon plan d’investissement pour y accueillir divers animaux. Pour le locatif comme pour la revente, à partir du moment où vous misez sur quelques travaux stratégiques (raccordement électrique, arrivée d’eau et constructions de petits hangars), vous allez attirer des éleveurs à la recherche d’un lieu spacieux et serein pour leurs bêtes.

Pour effectuer un tel investissement, deux possibilités s’offrent à vous. Tout d’abord, intégrer un groupement foncier agricole (GFA). Il s’agit d’acheter des parts d’une société civile ayant pour objet la location à un exploitant de terres agricoles. La mise de départ est d’environ 2 000 euros et les revenus sont ensuite répartis entre tous les associés, avec des rendements annuels moyens allant de 2,5 à 4 %.

Si vous préférez vous lancer seul, sachez tout d’abord que la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer) dispose d’un droit de préemption sur les terres agricoles. Les prix d’achat sont évidemment très variables selon les régions. Un arrêté du ministère de l’Agriculture de juillet 2012 a ainsi fixé la valeur vénale moyenne des terres labourables et des prairies naturelles d’au moins 70 ares : elle va de 1 500 euros/ha en Sud Jura à 40 470 euros/ha dans le secteur Maures et Estérel, dans le département du Var.

Hangars, la caravane passe…

Et oui, il n’y a pas que les ours qui hibernent ! Après avoir été sollicitées durant les beaux jours, les caravanes ont aussi le droit de prendre du repos dès lors que leurs usagers ont repris le chemin du travail. C’est pourquoi une véritable demande est présente sur ce marché car de nombreux propriétaires ne savent pas où mettre leur caravane pour la protéger des intempéries.

Beaucoup moins fastidieux à l’entretien qu’un appartement ou un box à chevaux, votre hangar doit cependant présenter de bonnes garanties de sécurité à vos locataires. Idéalement situé près des grands pôles touristiques de campeurs ou dans une région où la demande est très forte, votre hangar fera des heureux et accueillera bien des postulants. Quant au prix auquel vous pourrez le louer, il est très variable : à titre d’exemple, une société spécialisée propose, selon la taille de l’emplacement, des tarifs allant de 170 à 300 euros par an en parc clos et de 250 à 495 euros annuels en hangar.

Et vous, connaissiez-vous ce type d’investissement ? Êtes-vous déjà propriétaire de ce type de biens ? Faites-nous part de votre expérience et de vos conseils avisés, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
3 commentaires
  1. LAURENT

    Bonjour,

    Oui, je connais ces investissements et j’en possède d’ailleurs quelques uns.
    Cependant je suis à la recherche d’informations sur l’achat d’une chambre dans une maison de retraite. Je sais que ça existe et que le loyer perçu est net, les charges seraient minimes et déjà déduites. De plus, on ne s’occupe pas des « locataires » et la chambre est loué en permanence. Par contre, je n’ai aucune idée du montant approximatif de l’achat, est ce que les revenus sont imposables au même titre que le loyer d’un appartement ? où puis m’adresser ?
    Merci de vos réponses
    Cordialement

  2. barthod-michel

    Je trouve cette idée un peu trop « mercantile » et irréfléchie. S’il y a spéculation sur les chambres de Maisons de Retraites, les prix vont augmenter, alors que le coût de séjour est déjà très élevé actuellement, cela frise même le « scandale des maisons de retraites ! Laissons d’abord aux organismes sociaux le soin d’assurer la maitrise des couts de construction. Rappelons-nous que chacun d’entre-nous aura peut-être 1 jour besoin d’1 maison de retraite ! Arrettons de vouloir « SPECULER » sur TOUT ce qui bouge ! Cela devient « PARANO ET EGOISTE.

  3. s.pierre

    Wow ! Effectivement, je n’aurais pas du tout pensé à ces types d’investissements. Etant cavalier moi-même, je peux vous dire que la location d’un box est prisé ! Surtout dans les grandes villes (ou agglomérations des grandes villes). Je loue le mien un peu plus de 300€/mois. Un vrai loyer pour mon cheval !
    Après, l’une des difficultés est l’emplacement. Car un box ne fait pas tout comme vous l’avez dit dans l’article. Le plus souvent les box sont dans des centres équestres ou dans des associations de propriétaires. Vous pouvez difficilement louer un box seul, même adjacent à un près !

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook