Je cherche un logement

Acheter sa résidence principale en zone Anru

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), ça vous dit quelque chose ? Il s’agit d’un organisme d’État qui fait de plus en plus parler de lui. Sa mission : rénover et améliorer les conditions de vie et les équipements des zones urbaines sensibles (ZUS). Pour cela, l’Anru apporte son soutien financier aux collectivités locales, aux établissements publics mais aussi aux organismes privés qui opèrent une stratégie de transformation. Pour en savoir plus, suivez le guide !

Des logements de toutes gammes

Pour apporter des conditions décentes de vie dans ces logements, mais aussi entraîner une véritable mixité sociale au sein de ces zones, l’Anru donne un véritable coup de pouce à l’accession.

Vous bénéficiez tout d’abord d’un prix de vente en TVA à taux réduit de 7 % au lieu des 19,6 % habituels, mais aussi de l’éligibilité au prêt à taux zéro bonifié, en fonction de vos ressources et des conditions de primo-accession. Enfin, si votre dossier est accepté, vous pouvez également obtenir un prêt accession sociale (PAS) qui vous donnera droit à l’aide personnalisée au logement (APL).

Zone ANRU

Qui peut en bénéficier ?

Là encore, ce dispositif est soumis à différents plafonds. Il concerne tout d’abord les ressources de la personne ou du ménage qui souhaite acheter dans cette zone.

Exemples :

  • Une personne seule ne doit pas avoir un plafond de ressources 2012 qui dépasse les 32 228 euros à Paris ou en Île-de-France, et 28 019 euros en province.
  • Pour un foyer de trois personnes, les plafonds sont limités à 63 140 euros à Paris, 57 899 euros en Île-de-France et 44 997 euros en province.
  • Pour un foyer de six personnes, les ressources sont plafonnées à 100 928 euros à Paris, 92 387 euros en Île-de-France et 72 017 euros dans le reste de la France.
  • À savoir, pour les familles nombreuses : pour toute personne supplémentaire, s’ajoutent 11 244 euros à Paris, 10 294 euros en Île-de-France et 8 033 euros en province.

Autres obligations :

  • cet avantage doit être destiné à l’achat de votre résidence principale ;
  • votre logement doit se situer dans une zone considérée comme ZUS ou au maximum dans un périmètre de cinq cents mètres autour du quartier concerné.

Où se trouvent ces zones ?

Laon, Sarcelles mais aussi Avignon ou Fort-de-France, en Martinique… Il ne s’agit bien évidemment pas de l’ensemble de ces villes – et de bien d’autres – mais de quartiers ciblés : on compte pas moins de 751 ZUS sur le territoire, dont 396 en métropole. Pour savoir où bénéficier de cet avantage fiscal, direction http://sig.ville.gouv.fr/Atlas/ZUS pour connaître les délimitations quartier par quartier.

Et vous, trouvez-vous ce dispositif attractif ? En avez-vous déjà bénéficié ? Pensez-vous que cette politique va redynamiser et améliorer la qualité de vie de ces quartiers ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

 

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : ,
Un commentaire
  1. immobilier marne la vallée

    Une politique attractive je dirai, certainement les acheteurs se précipiteront pour bénéficier de cet dispositif ainsi le quartier pourrait devenir populaire si l’on veut. Néanmoins j’aimerai ajouter que le dynamisme du quartier ne se repose pas sur les choix des acheteurs puisque ces derniers malgré le bénéfice qu’ils y gagnent leur choix ne dépendra pas non seulement de son logement mais aussi sur d’autres critères tels la distance et le reste.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook