Agenda

Rencontres immobilière 2013 : En Alsace, le marché immobilier reste stable

A l’occasion du salon de l’immobilier de Mulhouse, Logic-Immo.com a réuni quatre spécialistes du marché alsacien. Les moments forts de cette table ronde.

Un marché ralenti mais équilibré en Alsace

« Le marché n’est pas si déprimé qu’on voudrait le faire croire. Le volume des transactions a diminué de 10 à 20%, note maître Jean-Louis Collinet, notaire à Riedisheim, mais la dynamique reste réelle. Nous n’enregistrons pas de baisse des transactions sur le marché du neuf, la maison individuelle continue de bien se porter. Seul l’ancien doit accepter des compromis ».  Aujourd’hui les acquéreurs peuvent donc se positionner au plus juste de leur budget. Difficile toutefois de trouver des biens, hormis dans Mulhouse où les opérations de cœur de ville apportent un air nouveau. «Chaque commune présente ses caractéristiques en Alsace ce qui rend l’évaluation des prix très délicate», note Jérome Broglé, président de la FNAIM, qui aligne 85 agences dans le Haut-Rhin. Pour donner une fourchette large, le prix vont de 800 à 2000 €/m2 dans l’ancien, et de 2500 à 4000 €/m2 dans le neuf.

Salon immobilier Mulhouse

Jérome Broglé (FNAIM), Me Jean-Louis Collinet (Notaire à Riedisheim), Frédérique Jourdaa (Journaliste), Marie-Josée Belzung (UMF), Thomas Missemer (Immobilier Centre Alsace) // Photographe : Mariuz Marcin

Les promoteurs espèrent pouvoir répondre à la demande

« Dans le neuf, la lois Scellier a durablement orienté les constructions vers un type de produit qui a connu du succès. Cette opportunité fiscale vient de prendre fin, rappelle Thomas Missemer de l’Immobilier Centre Alsace, c’est le moment de réorienter les investissements et les constructions vers de nouveaux marchés, comme par exemple celui des seniors en centre ville pour lequel nous manquons réellement d’offre. » Toutefois les terrains sont rares dans les centres urbains vers lesquels beaucoup de ménages, jeunes et moins jeunes, se réorientent afin de faire diminuer leurs frais de transport.

Maisons individuelles : le gros chantier de la RT 2012

L’année 2012 a été plutôt favorable au secteur des maisons individuelles dont les 28 constructeurs sont réunis au sein de l’Union des Maisons Françaises. « Les derniers mois de la RT 2005 nous ont permis de boucler l’année dans de bonnes conditions, confirme Marie-Josée Belzung, présidente de l’UMF, mais la mise en place de la RT 2012 risque nous bloquer durablement, en entraînant un surcoût de 12 à 15% difficile à supporter pour la plupart des jeunes ménages». Cette réglementation impose de nouveaux critères liés à l’isolation qui concerne tout le bâti, comme par exemple l’obligation que la surface des ouvertures (portes et fenêtres) ne dépasse pas 1/6e de la surface totale ou que chaque maison dispose d’au moins une source d’énergie renouvelable.

Des opportunités à saisir grâce aux taux de crédit

« C’est le moment d’emprunter, souligne Jérome Broglé, jamais les coûts de crédit n’ont été aussi faibles pour ceux qui présentent un dossier solide avec apport personnel. » Ils plafonnent en effet à 3,5%. Avec 700 euros de remboursements mensuels, on peut emprunter 120 000 euros à 3% aujourd’hui contre 100 000 €  à 5% en 2008 ! Le Crédit Foncier et Crédit Agricole sont particulièrement actifs dans la région et ces conditions favorables semblent durablement installées pour l’année. « C’est toujours en temps de crise que les esprits à l’affût peuvent saisir les plus belles opportunités, conclut maître Jean-Louis Collinet. Sans compter uniquement sur les incitations fiscales, les prix stationnaires, les négociations facilitées, une offre abondante, des taux d’intérêt historiquement bas sont autant de signes qui encouragent à investir ».Même si lepaysage fiscal doit être éclairci pour ranimer le marché durablement, l’immobilier demeure une valeur refuge.

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook