Je suis locataire

Les clés d’un bon gardien

Si, dorénavant, le terme de « concierge » n’est plus d’actualité, quels sont pour autant les services rendus par le ou la gardienne de votre immeuble ? Ni « bonne à tout faire » ni « chef de village despotique », voici ce qu’il faut savoir pour vivre en toute cordialité et bonne intelligence avec l’employé(e) de copropriété.

Ce que vous êtes en droit d’obtenir

•    Même s’il ne faut pas confondre syndic et gardiennage, l’employé est tenu de faire respecter le règlement de copropriété.
•    L’entretien de la copropriété, c’est-à-dire le ménage dans les parties communes, mais aussi la sortie des ordures ménagères.
•    La surveillance des entrées, ainsi que l’accueil et l’orientation des visiteurs. Il veillera, en outre, à la bonne ouverture et fermeture des portes.
•    D’une manière générale, il est tenu d’entretenir une certaine surveillance des espaces communs et c’est à lui qu’incombe de signaler tout désordre et autres pannes en tout genre.
•    Il est aussi là pour les travaux de « petite maintenance », comme changer une ampoule ou passer un coup de serpillère en cas de saleté imprévue. Mais en cas de panne plus grave, il n’est pas habilité à réaliser des travaux d’électricité, de plomberie ou de peinture, qui requièrent le savoir-faire d’un professionnel.
•    Enfin, il réceptionne les réclamations des résidents et se fait l’interface avec le syndic et l’ensemble de la copropriété pour une communication optimale.

Et plus précisément…

Vous l’aurez compris, vous ne pouvez pas obtenir tout et n’importe quoi de votre gardien(ne). Si vous pouvez lui demander un petit coup de main en cas de dégâts des eaux chez vous, il faut que cet incident soit lié et dû aux parties communes. En revanche, en dehors de ses horaires de travail et pour un accident domestique de votre faute, il (elle) n’est pas tenu(e) d’accourir à votre domicile !

Par conséquent, faites preuve de bon sens et d’amabilité, deux qualités qui n’échapperont pas à l’employé(e) de copropriété et qui vous simplifieront la vie. À ce titre, cette personne pourra alors vous rendre quelques menus services comme l’arrosage de vos plantes pendant vos vacances, la mise à disposition d’un double des clés dans sa loge (et à une heure décente) ou votre courrier sur la table d’entrée en cas d’absence prolongée. Encore une fois, seule la gentillesse réciproque vous lie à ce type de services !

De la question des étrennes

Certains s’en offusquent, d’autres sont gênés de tendre une enveloppe à celui (celle) qu’il côtoie tous les jours… Et pourtant, les étrennes restent une tradition au sein des copropriétés. Une façon d’entretenir des relations cordiales tout en saluant l’efficacité de son travail qui n’a, pour autant, rien d’un passage obligatoire. Si la politesse veut que les étrennes correspondent à 5 à10 % du loyer mensuel, votre gardien(ne) sait bien que c’est la crise pour tout le monde ! Alors, à défaut d’un billet petit ou gros, une plante en pot, un gâteau fait maison agrémenté de vos meilleurs vœux et d’un joli sourire devraient lui faire chaud au cœur !

Et vous, quels rapports entretenez-vous avec votre gardien(ne) ? Cordialité ou guerre larvée ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Un commentaire
  1. Damien

    C’est LA personne importante d’une résidence. Je ne manque jamais de remercier le régisseur lorsqu’il a tondu la pelouse, ou bien taillé les haies. La relation régisseur/résidents est à mon sens très importante, et un respect mutuel se voit de suite à l’état de la résidence. Personnellement je ne manque jamais de donner des étrennes, ce qui est un gage de satisfaction!

    Merci pour cet article

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook