J'aménage

Frappez à la bonne porte !

Si chacun voit midi à sa porte, tout le monde s’accorde généralement autour des mêmes critères rassurants pour la choisir adéquate à sa maison. Et pourtant, en matière de design ou de prix, vous n’avez que l’embarras du choix ! Quels sont les atouts imparables pour une porte à la fois robuste et accueillante ? Pour tout savoir, suivez le guide, matériaux par matériaux.

Bois, la valeur sûre

Elégante et chaleureuse, la porte en bois séduit de par son isolation et son prix. De plus, libre à vous de la choisir dans votre teinte préférée. Attention tout de même, à moins que vous ayez opté pour un bois robuste face aux intempéries et ayant subi des traitements fongicides et insecticides, ce matériau nécessite un entretien annuel sous peine de voir le vernis s’écailler et faire pâle figure. Pour renforcer votre système de sécurité, vous pouvez également ajouter des structures en métal. Alors que l’entrée de gamme tourne autour de 200 euros, le haut de gamme – en fonction de la rareté du bois, des moulures et des décorations qui l’ornent – peut varier de 1 200 à 5 000 euros.

PVC, simple et discret

Avec lui, vous ne pourrez laisser libre court à toutes vos envies de déco, la palette de couleurs étant assez limitée. Néanmoins, c’est un excellent isolant. Évidemment, les entrées de gamme très accessibles (moins de 200 euros) n’offriront pas les mêmes qualités esthétiques et de sécurité qu’un modèle supérieur, disponible dès 1 000 euros. Parfait pour ceux qui ne veulent pas s’embarrasser avec l’entretien.

Composite, le bon compromis

Avec plus de couleurs au choix que le PVC, ce matériau dur et résistant aux rayures et aux chocs offre une excellente isolation thermique et ne nécessite que très peu d’entretien. Composé de fibres de verre, il se peint facilement, certaines marques proposant même des modèles « imitation bois ». Moins cher que l’acier, il séduit tous ceux qui peuvent avancer un budget d’au moins 800 euros.

Acier, le plus costaud

Sans conteste, c’est le matériau qui offre la meilleure sécurité. Son isolation thermique reste somme toute assez moyenne car c’est un matériau conducteur. Elle sera renforcée si l’on combine sa force avec un revêtement en bois, qui lui apportera aussi un peu plus de cachet. Les premiers prix commencent dès 350 euros, mais avoisinent les 3 000 euros si vous jetez votre dévolu sur un modèle blindé.

Aluminium, la touche VIP

Il apporte une touche moderne, a l’avantage de ne pas rouiller et ne nécessite aucun entretien particulier. De constitution solide, votre porte en aluminium sera faite pour durer et se pliera, non pas aux intrusions, mais à tous vos délires créatifs. Idéal pour du sur-mesure, ce matériau se pare de mille couleurs et formes au gré de vos envies de design. En revanche, ce n’est pas le champion toutes catégories de l’isolation thermique. Couplé à du bois, il saura, en revanche, parer cette défaillance. Mais pour cela, mieux vaut prévoir un budget de 2 500 à 6 000 euros.

Et vous, vers quel matériau se porte votre choix ? Acier, PVC, porte à l’ancienne ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

 

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags :
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook