Je cherche un logement

Garantie de crédit, laquelle choisir ?

Vous avez un projet immobilier mais vous avez besoin d’un prêt pour le réaliser ? Avant de vous lancer, il vous faut examiner avec soin les possibilités de garantie qui s’offrent à vous. En effet, la plupart des organismes de crédit n’accepteront de financer votre projet qu’avec une garantie qui les protège en cas d’impossibilité de votre part de payer vos échéances. Il vous faudra donc trancher entre l’hypothèque, le privilège de prêteur de deniers et la caution, mutuelle ou solidaire. Les informations utiles pour vous y aider, c’est par ici.

L’hypothèque

Il s’agit d’une garantie traditionnelle qui doit obligatoirement être constatée par un acte notarié et inscrite au bureau des hypothèques du lieu où se trouve le bien. Elle occasionnera donc certains frais, en plus de la taxe de publicité foncière qui s’élève à 0,615 % du montant du prêt. L’hypothèque prend rang à la date de son inscription, autrement dit le créancier a tout intérêt à faire inscrire sa créance le plus vite possible. Elle peut être prise sur n’importe quel bien mais sachez que si celui-ci est déjà achevé, le privilège de prêteur de deniers vous coûtera moins cher.

L’inscription en privilège de prêteur de deniers (IPPD).

Le privilège de prêteur de deniers est également une garantie traditionnelle qui nécessite un acte notarié et une inscription à la conservation des hypothèques dans les deux mois suivant la vente. Le seul à pouvoir s’en prévaloir sera l’établissement financier qui soutient votre projet. L’IPPD prend rang à la date de la vente, c’est-à-dire qu’il est prioritaire sur toutes les garanties qui pourraient être prises sur le bien.

Son coût est plus faible que celui de l’hypothèque car il est dispensé de taxe de publicité foncière. En revanche, il ne peut concerner que des biens anciens et ne peut donc servir de garantie lors de l’acquisition d’un bien neuf inachevé.

La caution, solidaire ou mutuelle

L’établissement financier peut accepter au titre de garantie qu’une personne ou une société spécialisée se porte caution. En général, cela revient moins cher que l’hypothèque.

Dans le cas d’une caution solidaire d’un particulier, la personne qui se porte caution s’engage à payer à la place de celle qui est cautionnée en cas de défaillance dans le remboursement des échéances. Attention : ce n’est pas un engagement à prendre à la légère car il peut être lourd de conséquences.

Par ailleurs, n’oubliez pas d’y mettre les formes, sinon votre caution peut être déclarée nulle et non avenue : l’acte de cautionnement doit être manuscrit, contenir un certain nombre de mentions obligatoires et sa nature (simple ou solidaire) doit être clairement précisée. À noter également qu’un établissement de crédit ne pourra pas faire valoir un engagement qui était manifestement disproportionné par rapport aux revenus ou au patrimoine au moment de la signature de l’acte.

Quid des sociétés de cautionnement ?

Créées par les banques, à l’image du dispositif pour un bail locatif, elles assurent le remboursement du prêt en cas de non-paiement par l’emprunteur. L’organisme dispose ensuite d’un recours contre l’emprunteur afin d’obtenir le remboursement des sommes avancées. Ce système de cautionnement est payant mais n’entraîne pas de frais d’inscription à la conservation des hypothèques ni de frais de notaire. Il s’agit d’un acte sous seing privé qui n’a pas de formalisme juridique particulier. Il est accordé par les banques en fonction du montant du prêt et de l’apport personnel pour l’achat du bien immobilier. La plus connue de ces sociétés de cautionnement est Crédit Logement.

Sachez enfin que ces garanties ne constituent qu’une précaution pour l’établissement financier, mais ne sont en rien une obligation.

Et vous, avez-vous déjà eu recours à l’une de ces formules ? Laquelle vous semble la plus sécurisante ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , ,
2 commentaires
  1. elaouina

    bonjour; Jai un apport dune somme de 30.000euros, un garant mais pas de bultains de salaires. aurais je droit à un prét pour l’achat d’ un t3.

  2. Ulfride

    Bonsoir
    Je suis Mme Marinette Ulfride la plus part de ceux qui ce disent preteurs sont tous des anarqueurs .Suite à votre demande de prêt j aimerai savoir si vous avez déja trouvez un investisseur ou quelqu un pour vous pour vous accompagner dans la réalisation de vos projets dans le cas contraire Mr Denis Serge peut vous aider .Cas c est lui qui m a aider a trouver un pret de 80.000€ pour réaliser mon projet il est joignable au mail suivant denisserge@live.fr
    Mme Ulfride

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook