J'aménage

Chauffage au bois, feu à volonté !

Se chauffer au bois, c’est miser sur une énergie propre et renouvelable, mais aussi faire entrer chaleur douillette et confort dans son logement. De plus, l’Europe dispose de l’une des plus grandes réserves de bois au monde. Rien qu’en France, les surfaces boisées représentent 28 % du territoire. Autant dire que nous ne devrions pas manquer de bois avant un bon moment !

Foyer ouvert, insert ou poêle, plusieurs possibilités s’offrent à vous en termes d’installation, mais chacune a ses propres avantages et inconvénients, ainsi qu’un rendement différent. Par ici les précisions qui réchauffent !

Regagner son foyer

Si vous avez une cheminée à foyer ouvert dans votre maison, vous connaissez déjà son inconvénient majeur : un très faible rendement. Près de 80 à 85 % de la chaleur produite s’échappe en effet par le conduit au lieu de se diffuser dans la pièce. Si le feu ouvert est tout à la fois esthétique, chaleureux et procure un réel plaisir, il n’est en revanche pas rentable en termes de performances.

Pour une utilisation de votre cheminée comme appareil de chauffage, il faut y installer un insert qui la convertira en chauffage efficace grâce à un foyer fermé. Après avoir vérifié sa compatibilité, il vous faudra sans doute prévoir un tubage dans le conduit déjà existant.

Insert ou poêle ?

Plus modernes et tendances, les poêles présentent le grand avantage d’être très simples et rapides à installer. Ils sont également d’une taille réduite et d’un maniement facile, ce qui n’est pas négligeable. Grâce à un système de masse accumulatrice de chaleur installé sur demande, le chauffage peut être prolongé même après l’extinction du poêle, ce qui n’est pas le cas de l’insert. Celui-ci reste néanmoins plus puissant et est doté d’une meilleure capacité de diffusion de la chaleur, en plus d’accepter des bûches plus grandes et donc plus économiques que pour un poêle. Enfin, autre avantage de l’insert, et de taille : il offrira une vue optimale sur la belle flambée que vous y préparerez.

Bien entendu, votre choix dépendra autant de vos besoins en chauffage, de la surface à chauffer et de votre budget. Ne perdez pas de vue que chacune de ces installations nécessite un conduit d’évacuation de la fumée vers l’extérieur. Si l’investissement de départ peut sembler important, le chauffage au bois représente une véritable économie à long terme, mais à condition de disposer de possibilités d’approvisionnement en bois pas trop loin de chez vous. Si vous devez faire venir le bois sur de longues distances, vous risqueriez de ne plus y être tellement gagnant !

Dernier point si vous hésitez encore

En brûlant, le bois n’émet pas plus de CO2 qu’il n’en a fixé durant sa croissance. Autrement dit, c’est une énergie neutre qui ne risque pas d’aggraver l’effet de serre.

Et vous, êtes-vous déjà passé au chauffage au bois ? Quel appareil avez-vous choisi ? Expliquez-nous pourquoi et parlons-en, le blog est là pour ça !

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
Un commentaire
  1. strikto

    L’énergie bois étant la moins chère du marché par rapport aux calories apportées, mon choix s’oriente logiquement vers cette source d’énergie.
    Ente une chaudière à granulés et un poêle à buche là c’est différent. J’opte pour le poêle c’est bien plus agréable visuellement.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook