Questions d'argent et de droit

Epargne : Mettez du CEL dans vos comptes !

Devenir propriétaire, un rêve que caressent beaucoup de Français… Tous ceux qui souhaitent acheter connaissent le plan d’épargne logement (PEL) mais le CEL, ça vous dit quelque chose ? Non ? Alors, c’est le moment de faire connaissance !

Présentation

Le saviez-vous ? Le compte d’épargne logement – le CEL, donc – existe depuis 1975 et vous permet, tout comme un PEL, d’effectuer un placement d’argent qui produira un intérêt et vous permettra d’obtenir un prêt immobilier à taux privilégié. Il vous permet de vous constituer une épargne de manière souple et autonome car vous avez la possibilité de déposer ou de retirer de l’argent, et cela sans durée maximale dans le temps. C’est un produit apprécié en vue d’un achat immobilier, mais aussi pour planifier de gros travaux de construction ou d’extension.

Qui peut ouvrir ce compte ?

Si vous êtes déjà en possession d’un PEL, sachez que vous pouvez cumuler ce plan d’épargne avec un CEL. Cependant, ces deux livrets devront être ouverts dans le même institut bancaire. Régi par le code de la construction et de l’habitation, le CEL ne peut être détenu qu’une fois par personne physique (il n’est pas accessible aux personnes morales), mais il est également possible d’en ouvrir un pour son enfant mineur, dès lors que sa résidence principale est bien située en France.

À l’ouverture…

Tout d’abord, aucun frais de dossier d’ouverture (ni de fermeture) ne vous sera demandé. Il faut cependant verser un minimum de 300 euros, somme qui devra perpétuellement rester sur cette épargne. Par la suite, vous devrez verser un minimum de 75 euros par mois, tandis que le solde maximum de ce compte ne pourra excéder 15 300 euros. Pour obtenir un crédit bancaire, il faudra attendre dix-huit mois.

Son taux de rémunération

Il est actuellement de 1,50 %, les intérêts étant calculés par quinzaine et cumulés sur votre compte en fin d’année. Dans le cas où vous obtenez un prêt en lien avec votre CEL, une prime d’État vous sera versée au moment de sa souscription. Il s’agit d’une augmentation de la rémunération de 50 % (dans la limite de 1 144 euros). Son montant est fixé en fonction de l’effort d’épargne. Ces intérêts sont soumis aux cotisations sociales, mais exonérés d’impôt sur le revenu.

À savoir : Vous pouvez transformer à tout moment votre PEL en CEL. Vous pouvez aussi décider de céder votre prêt à un membre de votre famille, à condition que celui-ci détienne son propre CEL depuis au moins douze mois ou un PEL depuis au moins trois ans.

Et vous, connaissiez-vous le CEL ? En avez-vous un et à quel usage le destinez-vous ? Faites-nous part de vos commentaires et expériences, le blog est là pour ça !

 

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook