Tendances

Villes fleuries : ces communes avec fleurs et couronnes…

Impossible de rater le fameux label « Villes et villages fleuris » à l’entrée de chaque commune ! Depuis plus de cinquante ans, pas moins de 12 000 villes et villages se sont présentés devant un jury pour décrocher ce précieux sésame… Mais, au fait, comment ça marche ?

Pour la petite histoire…

Instauré par le ministère en charge du Tourisme, le label voit le jour en 1959 afin d’inciter les communes à améliorer leur cadre de vie. Le succès est immédiat et,
dès la première année, six cents communes s’inscrivent au concours.

Placée sous l’égide du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, la coordination nationale est pilotée par une association loi 1901, baptisée Conseil national des villes et villages fleuris.

Aujourd’hui, ce label est devenu une véritable institution qui éveille la curiosité des touristes et donne une plus-value non négligeable à l’agglomération. En plus de renvoyer une bonne image, il peut aussi rapporter gros !

Qui compose le jury ?

De nombreuses personnes issues d’univers différents sont sollicitées pour donner leurs appréciations. Élus, professionnels du tourisme et de l’horticulture, techniciens des communes, mais aussi particuliers passionnés de jardinage… En tout, ils sont

2 500 à sillonner chaque année le pays et à évaluer les villes qui participent aux concours. Une visite déterminante et minutieuse puisque, sur les 12 000 communes passées au peigne fin l’année dernière, seules 4 031 ont eu la chance de décrocher une à quatre étoiles.

Les critères pris en compte

Au-delà de la qualité des fleurs, le jury est sensible à trois grands points :

  • « le patrimoine paysager et végétal de la commune », c’est-à-dire les arbres, arbustes et tous les espace verts qui tapissent la ville ;
  • tous les efforts entrepris pour améliorer le cadre de vie, et cela porte aussi bien sur les améliorations notoires aux actions de développement durable que la propreté des lieux en général.
  • l’animation et « la valorisation touristique », soit toutes les démarches de sensibilisation incitant les habitants à préserver la note du label. Bref, plus les habitants jouent le jeu à leurs balcons et dans leur jardin, plus la ville a de chances d’être récompensée.

Comment participer ?

Pour cela, rien de plus simple : il suffit d’inscrire sa commune auprès du président du Conseil général entre le 1er et 15 avril de chaque année. Dès que le comité a validé votre inscription, il n’y a plus qu’à attendre la visite du jury, censée passer entre mi-juin et mi-septembre. À partir d’octobre, et une fois la tournée achevée, les palmarès sont fixés et publiés en fin d’année.

Bon à savoir : En partenariat avec d’autres ministères et des associations, des prix annexes et non moins prestigieux sont attribués tels que ceux de la diversité végétale, de l’arbre, de la station verte, de la mise en valeur du patrimoine…

Les villes les mieux notées

Avec quatre fleurs à leur blason, elles sont seulement 216 communes à pouvoir se targuer d’obtenir la distinction suprême des villes et villages de France, de Hohwiller en Alsace à Tourcoing dans le Nord ou à Albi, dans le Tarn. Deux villes ont eu également l’honneur de recevoir le prix exceptionnel de la « Fleur d’or 2011 » pour saluer leur mérite et leur végétalisation hors-du commun. Félicitations à Aix-les-Bains (Savoie) et Fraïsse-sur-Agoût (Hérault), fleurs parmi les fleurs !

Et vous, êtes-vous sensible à ce label ? Pensez-vous que votre ville est assez fleurie ? Dites-nous tout, le blog est fait pour ça !

 

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook