Je cherche un logement

Éco-PTZ 2012 et crédit d’impôt développement durable, oui au cumul !

L’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) instauré en 2009 a bien évolué depuis. Désormais rebaptisé « avance remboursable sans intérêt », il présente bien des avantages ainsi qu’un cumul intéressant avec le crédit d’impôt développement durable (CIDD)… En voici une petite liste récapitulative !

Stop aux passoires thermiques et aux logements gloutons en énergie !

Accordé aux ménages à revenus modestes, la grande mission de l’éco-PTZ est de financer, pour les logements anciens, des travaux d’amélioration concernant la performance thermique. Mais pas seulement, puisque vous verrez un peu plus loin qu’il s’applique à différents cas de figure concernant les propriétaires et qu’il peut être également attribué pour de multiples travaux visant à faire baisser la facture énergétique. Et oui !

Des conditions accessibles

Ce dispositif s’applique à tous les logements dont la construction s’est achevée avant le 1er janvier 1990 et qui constituent la résidence principale d’un propriétaire, d’un locataire ou d’un occupant à titre gratuit. Sont également concernés les propriétaires d’un bien achevé depuis plus de deux ans qui s’engagent à le louer en tant que résidence principale pendant une durée minimale de cinq ans, ce à des personnes autres qu’un membre de leur foyer fiscal. Enfin, pour avoir accès à ce prêt dont les remboursements s’étalent sur dix à quinze ans, il faut pouvoir justifier d’un revenu fiscal inférieur à 30 000 euros par an.

Désormais cumulable avec le CIDD

Banni en 2011, ce cumul fait désormais son grand retour en 2012 ! Ce crédit d’impôt s’applique aux dépenses effectuées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2015. Il est donc nécessaire de s’assurer que les travaux réalisés répondent bien aux conditions d’éligibilité des deux dispositifs. Concernant le montant des dépenses donnant droit au CIDD, il faut savoir qu’il est plafonné à 8 000 euros par personne, et donc à 16 000 euros pour un couple soumis à une même imposition, et qu’il est également majoré de 400 euros par personne à charge.

Jusqu’à quel montant ?

Si le bouquet se compose d’au moins deux travaux, la personne qui emprunte peut bénéficier d’un éco-PTZ de 20 000 euros maximum. En revanche, si vous souhaitez effectuer trois travaux ou plus ou choisir l’option « performance énergétique globale », ce crédit peut atteindre 30 000 euros.

Liste non-exhaustive des travaux réalisables, du sol au plafond :

•  Isolation thermique performante des toitures, des murs, des parois vitrées et des portes donnant sur l’extérieur ;
•  Installation, régulation ou remplacement de systèmes et d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
•  Installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable…

Et vous, avez-vous déjà bénéficié d’un éco-PTZ ? Le cumul réalisable avec le CIDD pourrait-il vous inciter à vous lancer dans de nouveaux travaux ? Les travaux d’amélioration de performance énergétique sont-ils une priorité pour vous ? Donnez-nous votre avis, le blog est fait pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : ,
Un commentaire
  1. BROUARD Maxime Josiane

    Nous sommes à la recherche d’un appartement comme résidence secondaire peut on bénéficier de cet avantage.Nous sommes soumis à l’imposition sur le revenu au premier stade :la toute premiere tranche,alors avons nous le droit à ces avantages , car actuellement nous sommes acquereurs d’un appartement réalisé en 1982 et ou nous devons refaire la totalité de ce logement y compris fenetres porte et isolation plus tout le circuit électrique ne répondant plus au normes de sécurités actuelles.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook