J'aménage

Que faire de ses déchets verts ?

Retour du soleil oblige, il vous vient l’envie de donner un coup de frais à votre jardin. Au programme : tonte de la pelouse, plantes déracinées à enlever, élagage des arbustes et des haies, ramassage des feuilles mortes et autres festivités… Une fois votre labeur terminé, vous voilà en possession d’un énorme tas dont vous ne savez que faire, pas très esthétique et plutôt encombrant. Pas la peine de râler, on a la solution !

Pour commencer, ça, c’est interdit…

Tout comme il est interdit de passer la tondeuse un jour férié à 8 h du matin, il est impossible de déverser ses déchets verts dans vos poubelles habituelles. On oublie donc le tri sélectif puisque, en l’occurrence, ni la poubelle verte, ni la jaune ne sont habilitées à recevoir ce genre de détritus.

Idem pour les feux de jardins qui, pour des raisons de salubrité, de sécurité publique et de confort de chacun, sont prohibés dans les zones urbanisées. Sauf pour les déchets agricoles, qui peuvent être brulés à certaines périodes et selon les arrêtés en vigueur de la commune, il y a fort à parier que tenter d’incinérer vous-même vos déchets dans votre jardin vous attirera les foudres du voisinage, ainsi qu’une belle amende.

Comment s’en débarrasser ?

  • Direction la déchetterie

Pas d’autre choix si vous souhaitez voir disparaître au plus vite cet amas qui trône sur la pelouse. Chaque commune ou chaque agglomération en possède une et met gratuitement à disposition des bennes qui permettent le respect de l’environnement.

  • Attendre la prochaine collecte

Direction votre mairie pour connaître les dates de collectes « spéciales déchets verts ». Votre commune mettra alors à votre disposition de grands sacs pour faciliter le ramassage.

  • En les recyclant

Et là, plusieurs systèmes s’offrent à vous : en fonction de la nature de vos déchets, ils seront utiles à votre jardin de différentes manières.  L’herbe coupée et les petits branchages seront parfaits pour le compost qui, une fois à terme, s’avère être un excellant fertilisant. Naturel et efficace, il boostera vos plantations et fait aussi office de couche isolante entre la terre et les plantes.

Autre système pour tout autant de bienfaits pour votre jardin, qui nous vient de Grande-Bretagne : le mulch, paillis en français, qui s’obtient en broyant toutes sortes de végétaux. Une fois que vous avez récupéré les débris, étalez une couche d’une dizaine de centimètres au pied de vos massifs. Elle formera en quelques semaines un tapis compact qui empêche les mauvaises herbes de pousser, éliminant au passage les bactéries et les champignons. Une astuce 100 % bio, à renouveler chaque année lorsque l’ancien mulch s’est amoindri.

Avant de vous lancer

C’est bon à savoir, beaucoup de mairies et/ou de régions proposent des aides pour inciter à l’achat d’une machine à compost ou d’une broyeuse à végétaux. Avant de vous en procurez une, renseignez-vous sur Internet ou auprès de votre commune pour connaître la politique locale en la matière, les initiatives vertes étant bien souvent récompensées.

Et vous, avez-vous d’autres astuces à nous faire partager ? Quelles sont vos recettes « maison » pour un beau jardin naturel ? Faites-nous part de vos conseils, le blog est là pour ça !

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
5 commentaires
  1. jeu de voiture en ligne

    Je n’ai pas d’autre conseils a donner mais merci pour les vôtres!

  2. HOUDAYER

    je doute , que notre commune ait le financement pour aider les personnes agées,
    à acquérir une broyeuse végétaux , un collecteur quelconque.
    QUAND A METTRE UNE COLLECTE VERTE RIEN
    RESTRICTION ? ET EN FAIRE LE MOINS POSSIBLE
    MAIS AUGNEMTATION DES IMPOTS
    PARTOUT TROP DE TRIPLES ET QUADRUPLES D IMPRODUCTIF SECRETAIRE

  3. décobrique

    tro nul

  4. décobrique

    tros de la merde

  5. décobrique

    personne

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook