Je suis locataire

APL : Principe et démarches

Déménagement / Jeune filleAdressée en priorité aux salaires modestes et aux étudiants, l’aide personnalisée au logement (APL) s’avère un système efficace et apprécié des locataires. Or, le saviez-vous ? Les caisses d’allocations familiales (CAF) proposent aussi une aide mensuelle pour les propriétaires amenés à rembourser un prêt lié à l’achat de leur logement. Pour tout connaître de ces aides, suivez le guide !

Le principe

Comme son nom l’indique l’APL n’est pas une somme fixe mais un montant viré chaque mois en fonction de vos ressources, de votre situation familiale et professionnelle, du loyer de votre logement et de sa nature. Le principe est simple et ouvert à tous : plus votre salaire est faible et plus votre loyer ou prêt prend une part importante dans votre budget, plus l’APL sera importante. Dans le calcul, votre lieu de résidence compte : la carte de France est divisée en trois zones, dont le loyer-plafond est noté du plus élevé au plus faible. La zone I concerne toute l’Île-de-France, la II comprend les agglomérations de plus de 100 000 habitants et la Corse, les autres secteurs étant classés en zone III.

Les démarches pour les locataires

Lorsque que vous souhaitez faire une demande d’APL, ce n’est pas à vous de faire le calcul. En revanche, grâce à la simulation gratuite et disponible 24h/24 sur le site de votre CAF, vous pourrez estimer aisément la somme à laquelle vous avez droit. Pour faire avancer votre dossier au plus vite, soyez très rigoureux sur la liste des documents à fournir (RIB, quittance de loyer, bail, déclaration de ressources, carte d’identité, livret de famille, etc.)

Pour les moins de 25 ans et les étudiants

Si, en tant qu’étudiant, vous voulez bénéficiez d’une APL à titre personnel, sachez que cette aide n’est pas cumulable avec les prestations familiales vous concernant et que vos parents perçoivent. Pour faire au mieux vos comptes, n’hésitez pas comparer les bénéfices de chaque aide et à user du calcul de la simulation, disponible sur le site de la CAF et qui n’engage à rien.

Cependant, vous ne pouvez pas bénéficier de l’aide si vous louez votre logement à un ascendant ou un à descendant, et pas même un certificat de bon paiement ou une preuve sur votre compte bancaire ne peut changer la règle ! Idem si vous louez votre maison à votre concubin ou partenaire.

Les aides pour les propriétaires

Si vous devez ou vous apprêtez à rembourser un prêt pour la construction ou l’achat de votre résidence principale, mais aussi pour l’amélioration de votre logement, il se peut que vous puissiez toucher certaines aides. En revanche, seuls les bénéficiaires d’un prêt aidé (PAP), d’un prêt conventionné (PC) ou d’un prêt d’accession sociale (PAS), tout âge confondu à partir de la majorité, peuvent y prétendre.

Tout comme les barèmes appliqués aux locataires, l’aide dépend de nombreux facteurs tels que vos ressources, votre situation familiale, votre lieu de résidence, la date et la signature du prêt ainsi que le montant des remboursements mensuels. Une fois votre dossier envoyé et accepté, cette aide sera directement versée à l’organisme prêteur et le montant viendra ainsi en déduction de vos échéances. Enfin, chaque 1er juillet, votre aide sera recalculée à la hausse ou à la baisse en fonction d’un changement éventuel de votre situation.

Avez-vous déjà bénéficié d’une APL ? Trouvez-vous le système efficace et simple ? Pensez-vous comme certains économistes qu’elle incite les propriétaires à augmenter le montant des loyers ?

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
2 commentaires
  1. Suzanne N'GORAN

    Les propriétaires sont des rois. Comme beaucoup de nos entreprises : d’assurrances qui prennent leurs règlements intérieurs pour des lois constitutionnelles incontestables. Ce ne sont pas les aides qui leur font augmenter le prix de leur logement, même pourris, avec indescence. Ce sont les valorisations des salaires même à 0,50 %.
    Les assurances .. pire !
    Elles ont droit de vie et de mort sur leur clientèle : augmentions ok ! remboursement la bagarre ! jusqu’à interdire de s’assurer ailleurs. Elles n’ont jamais tort. Ce ne sont pas les aides ! C’est de l’indescence, du délit impuni!!!

    Merci pour toutes ces aides !

  2. RESTA

    Quel le montant manimum de salaire qu’un jeune de moins de 25 ans travaillant et louant un appartement, doit toucher pour avoir droit à un APL – Merci

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook