Questions d'argent et de droit

Investir dans une forêt ? Et pourquoi pas ?

On connaît bien l’investissement dans la pierre, moins celui dans une forêt… Et pourtant, il est tout fait possible d’acheter des parcelles, que ce soit pour son usage personnel ou pour les faire fructifier.

Un patrimoine comme un autre (ou presque) qui exige, à l’instar de l’immobilier classique, de l’entretien et certains aménagements. Et, croyez-le, il y a de quoi faire puisque que le territoire français est composé à hauteur de  30 % de domaines forestiers. Pour la suite des explications, suivez le guide !

Pourquoi investir dans une forêt ?

Ils sont déjà 3,5 millions de Français à posséder un « petit coin » de nature avec, en moyenne, une surface de 2,5 hectares. Et les raisons sont variées :

  • La forêt pour produire

Qui dit forêt, dit bois et, en fonction des arbres et de l’usage que l’on peut en faire, rien n’empêche, selon les lois en vigueur, d’en tirer profit. Un marché en nette progression, qui requiert tout de même l’intervention de professionnels.

  • La forêt comme loisir

Que ce soit pour les amateurs de chasse, de champignons ou pour tous ceux qui veulent bénéficier d’un havre de paix grandeur nature, l’appel du vert a le vent en poupe. C’est aussi l’occasion de le rentabiliser en installant, pourquoi pas, des infrastructures de parcs à thème – comme l’accro-branche – qui connaissent un succès grandissant.

  • Une fiscalité alléchante

Et pas des moindres puisqu’investir dans les forêts et le bois offre, depuis le 1er janvier 2012, une réduction d’impôt de 18 % de son prix de revient, plafonnée à 2 052 euros pour un couple et à 1 026 euros pour un célibataire.

Ça coûte combien ?

Bien des paramètres vont déterminer le prix : localisation, prix du bois, richesse du sol, accessibilité… Et pourtant, tout comme dans le marché immobilier, on observe que les petites parcelles sont parfois plus chères que les grandes. Les forêts de Provence ont, par exemple, peu de valeur forestière, mais une valeur d’agrément maximale, ce qui fait bien évidemment grimper leurs prix.

Vous l’aurez compris, le marché est hétérogène et les spécialistes estiment que le prix d’un hectare correspond à environ 3 000 euros. Là encore, pour en savoir plus selon votre région, rien de tel qu’une petite visite dans la « jungle » des sites spécialisés et disponibles sur le Net.

Comment acheter un bois ou une forêt ?

Deux possibilités s’offrent à vous : soit vous achetez en « direct », soit via un groupement forestier. Dans le premier cas de figure, c’est à vous, nouveau propriétaire, qu’il appartient d’entretenir la parcelle et de faire respecter les lois, ce qui peut rebuter tous ceux qui n’ont pas ou peu de connaissances dans ce domaine. La seconde option consiste à acquérir des hectares par le biais d’un groupement, qui s’occupera alors de la bonne gestion du domaine. Évidemment, cela a un prix un peu plus élevé, mais qui vous épargne bien des déconvenues…

Seriez-vous prêt à investir dans des hectares de forêts ? Trouvez-vous l’idée saugrenue ou pensez-vous, au contraire, que c’est un beau pari d’avenir ? Donnez-nous votre avis, le blog est fait pour ça !

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
3 commentaires
  1. F&BE

    Ceux qui n’ont pas de connaissance particulière en sylviculture et même pour eux, le recours à un professionnel pour gérer sa forêt est une solution efficace.

    En adhérant à une coopérative forestière dont vous pouvez participer à la gestion si cela vous intéresse, vous pouvez trouver tous les appuis et conseils nécessaires, y compris la mise en marché des bois à vendre dans des systèmes sécurisés et professionnels.

  2. yohann

    Très bon idée mais comment savoir dans nos région, quelle forêts sont à vendre et à quel prix (finistère 29150).
    Merci pour ces infos
    Cordialement

  3. bruno

    Vous prêchez à un convaincu.
    Mais il y a d’autres raisons d’acheter une forêt que peu de personnes connaissent.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook