Je suis locataire

On me demande une caution solidaire, qu’est-ce que c’est ?

Le bailleur de cet appartement qui vous a fait craquer exige qu’un proche vous demande de vous porter caution pour son futur logement. En quoi cela consiste ? Quels sont les engagements et pour combien de temps ? Par ici les réponses…

À quoi ça sert ?

Cet engagement permet avant tout chose de rassurer le propriétaire. En effet, celui qui se porte « caution solidaire » s’engage à payer en lieu et place du locataire à partir du moment où ce dernier ne s’acquitte pas de ses obligations. C’est donc un acte important qui demande une entière confiance entre celui qui s’y engage et le locataire.

Quelle différence avec une caution simple ?

Si le principe est le même, la caution solidaire permet de poursuivre, en cas d’impayés, la personne qui s’est portée caution sans recours préalable au locataire. Avec une caution simple en revanche, le bailleur est tenu de poursuivre le locataire pour obtenir son dû. En se référant directement à vous, le propriétaire ne perd ni de temps ni d’argent. C’est précisément la clause qui vous engage à renoncer « au bénéfice de discussion » qui permet au propriétaire de se retourner automatiquement vers vous en cas de problème.

Ce que la caution solidaire implique

Prenons l’exemple d’une mère de famille qui se porte caution pour sa fille lorsque celle-ci décide de se lancer dans la vie de couple avec sa tendre moitié et d’emménager dans un nouveau nid d’amour. Personne n’est à l’abri de rien ! Au bout de quelques temps, le couple se sépare, la jeune fille s’en va, mais l’ancien petit copain décide de rester dans le logement. Même si la demoiselle a donné congé à son propriétaire, sa mère n’est pas libérée pour autant de ses responsabilités et obligations en tant que caution solidaire. En clair, si le garçon « éconduit » choisit, par dépit amoureux ou autres vicissitudes, de ne plus s’acquitter de ses loyers ou des charges et réparations liées à l’appartement, c’est son ancienne belle-maman qui écopera de ces frais! Pour ce cas de figure, mais aussi pour celui d’une colocation (Lien Colocations mode d’emploi), soyez aux aguets et vérifiez que soit stipulé dans l’acte de caution que votre engagement prendra fin « en cas de séparation ».

Si la durée du cautionnement n’est pas précisée, voire indéterminée, ce qui est bien souvent le cas, vous avez alors la possibilité de résilier votre engagement et de le faire savoir au propriétaire, même s’il vous faudra attendre l’expiration du bail en cours pour ce faire. Dans ce cas précis, il est fort conseillé de notifier votre désengagement au bailleur par écrit en lui adressant un courrier avec accusé de réception. Ensuite, il vous faudra prendre votre mal en patience !

Vous l’aurez compris, se porter caution solidaire est un acte synonyme de lourdes responsabilités. Heureusement, dans la plupart des cas, cet engagement demeure une formalité lorsque les locataires paient rubis sur ongle ou vous informent  au plus vite de leurs difficultés et décisions. Et vous, vous êtes-vous déjà portés garants ? Racontez-nous votre expérience !

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
4 commentaires
  1. marcel

    Article intelligent regrettable que les commentaires soient aussi stupides

  2. Anonyme

    Il faudrait que la juridiction enlevé cette loi qui peut mettre le caution aire dans une situation de non retour

  3. ROSERAIE

    Un garant ou une caution de locataire, ne devrait pas pouvoir se retirer, cela est vraiment trop facile, le garant signe pour l’obtention du logement au locataire,
    celui ci constatant ensuite l’importance des dégradations faite par le locataire
    au fil des années, décide de se retirer pour n’avoir rien à payer ???
    EST CE NORMAL !!! Pour moi NON !!!

    ET VOUS QUEL EST VOTRE AVIS ?

  4. leon91

    ca se retourne contre tout le monde cette loi sur les cautions.

    les lois se retournent contre les propriétaires. Ma famille a loué à des jeunes. alors on demandait des cautions solidaires aux parents. Lorsque les étudiants refusaient de payer , on se retournait sur les cautions.

    mais c’est arrivé que des cautions refusaient de payer. alors on se protege en demandant à la caution d’en avoir une voire trois cautions au total.

    au final comme chomeur , mon pere a une mini retraite et pour que je me loge il doit se preter garant de 650 euros en essonne de facon à ce que j’ai un emploi.

    faut virer cette loi sur les cautions, ca devient plus possible. si un locataire ou un emprunteur cause des dommages que le proprietaire aille en justice. sinon tout est bloqué.

    là les proprietaires font des travaux et ensuite louent à 1200 euros par mois et là les risques de litiges sont nettement réduit mais seuls les riches peuvent se loger.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook