Questions d'argent et de droit

Investir dans une résidence étudiante

Investir dans une résidence étudianteVéritable préoccupation à l’échelle nationale, le besoin de logements étudiants est estimé à 250 000 places. Chaque année, deux tiers des étudiants quittent le nid familial à la recherche d’un toit pour suivre le cursus scolaire ou universitaire. Sachant que les Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires, le Crous, n’accueille que 10 à 12 % de cette population, le gouvernement souhaite encourager la construction de résidences dédiées pour répondre à ce besoin croissant. Objectif : doubler le parc immobilier en la matière en mettant en place des dispositifs fiscaux incitatifs, comme l’amendement Bouvard, pour les futurs investisseurs.

Qu’est-ce qui qualifie une résidence étudiante ?

Ces logements sont des petites surfaces de type studette, studio, voire deux-pièces, d’une surface généralement comprise entre 18 et 20 m², conçus tout spécialement pour répondre aux besoins des étudiants. Au sein de la résidence, ils doivent pouvoir y trouver une cafeteria, des salles d’études, une laverie, un accès Wi-Fi et toutes sortes de service à portée de main. Entièrement équipés, ces logements sont de fait placés sous le régime de la location en meublé.

Comment cela fonctionne-t-il ?

En tant qu’investisseur, vous vous engagez à signer avec le gestionnaire un bail commercial d’une durée minimum de neuf ans. De son côté, le gestionnaire vous garantit le versement des loyers, quel que soit le taux d’occupation de la résidence. C’est lui aussi qui s’occupera de choisir le locataire et qui prendra aussi bien en charge les travaux d’entretien que l’assurance du logement. Soyez donc très attentifs au moment de la signature du bail avec l’exploitant de la résidence, ce document détermine en effet qui doit payer quoi, le montant des charges, mais aussi toutes les modalités en cas de sortie ou de reconduction du bail.

Quels sont les avantages en tant qu’investisseur ?

Investir dans ce type de résidence meublée en loi Censi-Bouvard, aussi appelée LMNP Bouvard (pour Loueur en meublé non professionnel) peut réduire significativement votre impôt. Bien que revu à la baisse depuis le 29 décembre 2011 (le taux était alors de 18 %), la loi Censi-Bouvard 2012 permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11 % du prix de revient hors taxes du logement, répartis sur neuf ans.

Contrairement au dispositif Scellier classique ou social, le Censi-Bouvard permet également l’acquisition de plusieurs logements par an dans la limite de 300 000 euros. Enfin, en signant un bail commercial avec le gestionnaire, l’investisseur bénéficie également de la récupération de la TVA immobilière (19,6 % du hors taxe ou 16,4 % du TTC) mais, en contrepartie, il sera tenu de conserver ce bien pendant vingt ans.

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
2 commentaires
  1. Noela

    Quelle splendide article ! Je l’ajoute à mes favoris et je vais le consulter à l’occasion

  2. Julie

    Très bel article. Sur ce, c’est un blog d’une très grande qualité, tout y est bien expliqué de façon limpide.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook