Je suis locataire

Les bons réflexes en cas de cambriolage

Vous voilà revenu chez vous et là, c’est l’effroi : vous avez été victime d’un cambriolage ! Dans la panique, il est parfois difficile d’ordonner les priorités. Voici une liste de choses à faire pour surmonter au mieux cette mésaventure.

Dans l’urgence

Prévenez au plus vite le commissariat de police ou la gendarmerie sur le lieu de l’infraction. Si vous avez vu les cambrioleurs partir, notez tous les détails par écrit (combien étaient-ils ? Avaient-ils un signe distinctif ?…). On pense toujours s’en souvenir mais, sur le coup de l’émotion, il se peut que votre mémoire vous fasse défaut.

En attendant l’arrivée des forces de l’ordre, essayez de protéger un maximum d’indices. Pour cela, évitez de toucher aux fenêtres et aux portes, sur lesquelles il est possible de retrouver des empreintes digitales.

Ne soyez pas tenté de ranger les lieux, de déplacer ou de réparer sur-le-champ des objets cassés ou tombés à terre. Encore une fois, les policiers peuvent y trouver des empreintes et remettre en ordre votre maison va perturber l’enquête à venir.

Dans un second temps, il s’agit d’aller porter plainte, ce que vous pouvez faire à n’importe quel commissariat ou gendarmerie, proches ou non de votre domicile cambriolé. Pour ce type de démarche, il faut venir avec une pièce d’identité. Si vos papiers ont été volés, essayez de réunir un maximum de documents attestant de votre identité et de votre domiciliation. Dans la foulée, n’oubliez pas de faire opposition auprès de votre banque et de joindre votre compagnie d’assurance.

Du côté de l’assurance

Maintenant que vous disposez d’une copie de déclaration de vol, il est temps de faire une déclaration d’assurance en recommandée, dans les deux jours suivant le constat de l’effraction. Pour évaluer le plus efficacement les dommages, soyez méthodiques et n’oubliez pas de :

•  rassembler toutes les preuves qui justifient l’existence et la valeur de vos biens dérobés (factures, bons de garantie, attestations d’achat, photocopie de relevé bancaire, photographies des objets en question…) ;

•  faites constater toutes les détériorations commises, telles que portes fracturées, traces d’escalade, vitres brisées… et tout ce que ce que ce cambriolage a pu endommager dans votre maison ;

•  étudiez avec votre assureur, et auprès de professionnels, les meilleures façons de sécuriser votre logement pour ne plus jamais revivre ce genre d’expérience.

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook