Je cherche un logement

Prêts mixtes et à paliers, nouvelles générations de crédits efficaces ?

Le prêt mixte, qu’est-ce que c’est ?

Si l’on connait déjà les formules de prêts à taux fixes et à taux variables, le prêt mixte, comme son nom l’indique, combine les deux types. Dès la signature de ce type de prêt, il est donc possible de choisir combien d’années vous allez opter pour des remboursements à taux fixes et passer ensuite à un taux révisable. Généralement, la première phase à taux fixe est d’au moins une dizaine d’années, ce qui permet bien souvent de bénéficier d’un taux plus avantageux qu’un crédit à « taux classique », d’une durée plus longue. Arrivé à la fin de cette première période, il s’agit alors de basculer vers le crédit souscrit à taux variable. Celui-ci va évoluer à la baisse ou la hausse en fonction du taux du marché interbancaire à court terme.

Compte tenu de l’incertitude ambiante, et comme peu d’experts misent sur une baisse des taux, ce type de crédit dit « mixte » est avantageux lorsque vous êtes à peu près sûr de revendre votre bien avant de basculer vers la formule à taux variable. On estime, par exemple, que les primo-accédants resteront environ sept ans dans leur première maison. Il s’agit en effet d’être informé des variations des taux, susceptibles de monter en flèche, et de ne pas se retrouver acculé par de trop lourdes mensualités à payer.

Et le prêt à paliers ?

Le prêt à palier peut sensiblement ressembler au prêt à taux mixte, à quelques détails prêts non négligeables. C’est un prêt par palier de remboursements dont le montant des échéances varie en fonction de périodes prédéterminées. L’emprunteur a donc la possibilité de déterminer différents montants d’échéances par période : les paliers.

Les établissements bancaires qui le proposent permettent ainsi au bénéficiaire de diviser le prêt en question en deux lignes de crédits, dans le but de faire baisser le taux moyen. Ce type de prêt permet également de « lisser » les mensualités de remboursement dans le cas où les emprunteurs ont plusieurs crédits en cours ou, notamment, en prévision de dettes futures. Attention, cependant, les paliers de remboursement sont fixés à l’avance lors de la souscription du contrat et ne peuvent être modifiés en cours de remboursement.

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , ,
Un commentaire
  1. cm

    Le choix de contracter une taux mixte est encore plus logique lorsque les taux fixe augmentent, l’écart pour une même durée entre un taux fixe et un taux mixte peut atteindre 0,4%.
    En réalité le nombre d’année moyen de détention d’un premier bien immobiler en résidence principale est de 5 ans, celui pour l’investissement locatif est de 9 ans (souvent affecté à une opération de defiscalisation qui dure le même temps), la moyenne de revente en france est donc de 7 ans.
    Il est difficile pour un primo-accédant, d’intégrer le fait qu’il va revendre dans les 5 ans, et de le comprendre avant même d’avoir acheté! et pourtant…
    Quoi qu’il en soit, l’économie réalisé en contractant un prêt à taux mixte pendant 3, 5, 7 ou 10 ans, sera compliqué à annulé même avec une hausse maximum du taux dans qu’il passe dans sa période variable, vous laissant le temps, si vous n’avait pas revendu, de négocier à nouveau votre crédit.
    Généralement les banques qui proposent ce type de produit, proposent également de capé le taux pendant sa période variable.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook