Je cherche un logement

Etudier la consommation énergétique avant d’acheter un bien

Avec la flambée du prix du gaz et du pétrole, nos factures d’énergie sont de plus en plus élevées.
La performance énergétique des biens immobiliers devient ainsi un véritable critère dans le choix d’un bien immobilier.

Dans des marchés très « tendus » (comme le marché parisien actuellement) où il y a peu de biens à l’achat, la performance énergétique du logement aura relativement peu d’impact sur l’achat et le choix d’un bien. Mais dans des villes ou des zones où à l’inverse l’offre de biens est plus importante, considérer et comparer les performances énergétiques avant de signer constitue un réflexe qui peut faire économiser plusieurs centaines d’euros chaque année sur sa facture énergétique, si ce n’est davantage.
Plus la performance énergétique d’un bien est élevé, moins les factures d’énergie seront importantes, et plus grand sera le confort de l’habitation.

Nous allons donc nous pencher sur tous les éléments qui permettent d’apprécier la performance énergétique d’un bien immobilier avant d’acheter.

Depuis le 1er janvier 2011, toute annonce relative à la mise en vente ou en location d’un bien immobilier et devant faire l’objet d’un diagnostic de performance énergétique, doit faire apparaître le classement énergétique du bien*.
Nous évoquions précédemment et dans cette interview avec Xavier, le blogueur de Priximmo l’impact possible de cette nouvelle obligation sur le choix d’un bien à l’achat.

Les différentes modalités de cet affichage sont prévues dans le décret du 28 décembre 2010 relatif à la mention du classement énergétique des bâtiments dans les annonces immobilières.
Elles sont variables selon le type de support utilisé pour diffuser l’annonce.
Concernant les annonces publiées dans la presse écrite :  celles-ci doivent mentionner la lettre correspondant à l’échelle de référence du classement énergétique prévue par les textes, précédée des mots « classe énergie ». La lettre doit être en majuscule et d’une taille au moins égale à celle des caractères de l’annonce.
Concernant les annonces affichées dans les locaux des personnes physiques ou morales exerçant une activité liée à la gestion, l’achat, la vente ou la location d’immeubles bâtis : elles doivent faire apparaître le classement énergétique du bien sur l’échelle de référence. La mention doit être en couleur et représenter au moins 5% de la surface du support.
Concernant les annonces sur Internet : elles doivent faire apparaître le classement énergétique du bien sur l’échelle de référence. La mention doit être en couleur et afficher a minima les proportions suivantes : 180 x 180 pixels.

L’ADEME** recommande ainsi avant toute chose d’observer le classement énergétique du bien tel qu’il doit apparaître dans l’annonce immobilière, qu’il s’agisse d’une annonce presse, Internet ou encore affichée dans la vitrine des agences immobilières.
Les biens les plus performants sont classés A. Ce sont donc ceux qui consommeront le moins d’énergie.
Les biens les moins performants sont classés G. Ce sont les plus énergivores, et donc ceux qui entraîneront une facture énergétique élevée.

En moyenne en France, les logements sont classés en E, et consomment (toujours en moyenne) 240 kWh/M2 et par an***. Il sera donc rare de trouver à l’achat un bien classé A, a fortiori pour les logements anciens!

Dans un second temps, il est conseillé de demander à consulter le DPE ou Diagnostic de Performance Energétique du bien à acquérir.
Le DPE répond à une forme et un contenu précis. Il fournira des informations complémentaires concernants la quantité d’énergie consommée par le logement, son mode de chauffage, la quantité de CO2 dégagée, les recommandations pour améliorer les performances énergétiques du logement …

Dans un prochain article, nous verrons les autres éléments concernant la consommation énergétique qu’il est conseillé de considérer avant d’acheter.

* Décret n° 2010-1662 du 28 décembre 2010 relatif à la mention du classement énergétique des bâtiments dans les annonces immobilières
** Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie
*** Source ADEME

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , , , , , , , ,
2 commentaires
  1. RELATION IMMO.COM

    Ce que je vous conseille surtout, c’est de prendre connaissance des préconisations en fin de rapport pour voir quelles sont les plus judicieuses en terme de rapport d’investissement et de durée de retour sur investissement en fonction des nouvelles consommations prévisibles…

  2. toutmonimmobilier

    Bonjour et merci pour cette indication 🙂

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook