Tendances

Comment entretenir son parquet ancien?

 

La plupart des parquets sont aujourd’hui vendus déjà vernis. Dans un logement ancien, il est probable que le parquet soit déjà vitrifié. En effet, une fois vernis ou vitrifié, le parquet est bien protégé des agressions et de l’humidité pour une dizaine d’années a minima, et son entretien devient alors très facile. C’est donc un choix de plus en plus répandu.

Pour vitrifier un parquet, il faut tout d’abord en ôter tous les résidus de cire ancienne avec un produit spécifique, poncer dans le sens des veines du bois avec un abrasif moyen puis fin placés sur une ponceuse, puis dépoussiérer le parquet. Une fois bien préparé, le bois peut être teinté à la main, de la couleur souhaitée. Un fond dur sera ensuite appliqué au pinceau en couches successives. Après égrenage, le vitrificateur sera enfin appliqué au rouleau dans le sens du bois. Trois couches sont recommandées pour garantir une vitrification durable.

Mieux vaut être un bricoleur un peu chevronné et appliqué tout de même! La vitrification peut aussi être réalisée par un spécialiste…

L’huile a de plus en plus la côte car elle permet de traiter le bois de façon totalement naturelle et écologique. Si l’huile utilisée n’est pas mélangée avec des solvants chimiques, le traitement du bois ne sera pas synonyme de polluants et COV qui vont être respirés à longueur d’année par les occupants du logement.

L’huile a aussi l’avantage de pénétrer en profondeur dans les fibres du bois et donc de bien protéger le parquet des taches.
Elle peut être appliquée très simplement à l’aide d’un chiffon. L’excédent sera ôté avec un autre chiffon propre, jusqu’à obtention d’un bois sec au toucher.

L’huile de lin est un grand classique, et est appréciée pour ses qualités environnementales. Il s’agit d’une huile de couleur jaune qui est réputée pour protéger le bois de la poussière, de l’humidité, des moisissures et des insectes. L’huile de lin entre aussi fréquemment dans la composition du savon noir, un nettoyant multi-usage nourrissant et naturel, dont nous avons déjà parlé sur le blog.

Il faudra dans l’idéal repasser une couche d’huile sur le bois une à deux fois par an. Pour l’entretien régulier, le parquet pourra être nettoyé avec de l’eau et du savon noir en utilisant un minimum d’eau pour ne pas abîmer le parquet.

L’huile de lin peut être utilisée telle quelle. Attention, dans le commerce elle est parfois vendue mélangée à des produits chimiques et des solvants toxiques, comme de l’essence de térébenthine. Si vous rechercher avant tout la naturalité dans le parquet huilé, vérifiez bien les étiquettes avant d’acheter.

Enfin, il reste l’option de la cire. On a en tête l’image du valet de chambre se déplaçant dans la maison sur des patins pour ne pas abîmer le parquet ciré… Et pour cause! Le parquet ciré ne supporte ni les taches, ni l’eau, et peut se révéler très glissant et dangereux, notamment si l’on a des enfants.

Le parquet devra être au préalable poncé, puis dépoussiéré. La cire peut être appliquée au chiffon. Trois couches sont conseillées. Après avoir laissé sécher la cire, il faudra polir l’ensemble du parquet.

Voilà un parquet lustré et éclatant, dans la plus pure tradition! Pour les adeptes du parquet version authentique.

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , , , ,
Un commentaire
  1. pavageau

    Non le savon noir encrasse le parquet à la longue.
    Utilisé plutôt des produits respectueux de l’environnement qui sont vendu sur le site
    http:// http://www.entretenirsonparquet.com
    Produits pro vendu par des pro et à prix pro.
    Vernis et huile sans COV de grandes marques.
    Et produits d’entretiens respectueux de l’environnement.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook