J'aménage

Cambriolages : comment les prévenir et comment réagir ?

On estime qu’il y a une effraction de domicile toutes les trois minutes en France.

En plus du vol et des pertes matérielles, un cambriolage est un événement qui peut avoir un impact psychologique non négligeable. En effet, notre foyer n’est plus le havre d’intimité et de sécurité que nous imaginions : les victimes d’un cambriolage font la douloureuse expérience du fait que leur maison peut être forcée et visitée.

Par ailleurs, des objets personnels, certains très chargés en histoire familiale ou en valeur sentimentale, ont été déplacés, jetés au sol, malmenés ou même dérobés.
Certaines personnes se révèlent ainsi véritablement traumatisées après un cambriolage qu’elles peuvent vivre comme un viol de leur intimité. Cet événement les plonge dans un état d’insécurité et d’angoisse qui vient s’ajouter au stress des démarches administratives à réaliser.

Le ministère de l’intérieur a listé un certain nombre de conseils afin de réduire les risques de cambriolages*.

On retiendra qu’il est prudent :

– d’investir dans une porte sécurisée, des volets ou des barreaux pour les fenêtres,
– de toujours fermer sa porte à clef, même si l’on est présent dans le logement,
– de faire changer les serrures  lorsque l’on arrive dans un nouveau logement, ou si l’on perd un jeu de clefs

 

Par ailleurs, si vous possédez des objets d’art ou de valeur, entreposez-les dans un endroit sûr. Photographiez-les et conservez les photographies et les factures, relevez les numéros de série le cas échéant. N’hésitez pas à confier une copie supplémentaire de ces documents à une personne de confiance.

Si vous partez en vacances :

– faites relevez votre courrier, ouvrir et fermer vos volets pour faire croire à votre présence,

– ne laissez pas de message sur votre répondeur qui stipule que vous êtes partis en congés,

– signalez votre départ auprès du commissariat ou de la gendarmerie la plus proche pour bénéficier d’une tournée de surveillance.

Malgré ces actions préventives, si vous constatez que vous avez été cambriolé(e), il vous faudra procéder dans l’ordre aux démarches indispensables.

En premier lieu, ne touchez à rien, ne rangez pas les objets qui ont été déplacés, ne procédez pas à un nettoyage ou une réparation d’urgence sur la porte ou la fenêtre qui a été fracturée : les services de police ou de gendarmerie doivent pouvoir constater l’effraction et relever des indices.

Appelez au plus vite la gendarmerie ou le commissariat le plus proche du lieu de cambriolage, et déposez plainte. Vous aurez besoin d’une copie du dépôt de plainte pour les assurances.

Faites immédiatement opposition auprès de votre banque si votre carte de crédit ou des chéquiers ont été dérobés. Pensez également à prévenir votre opérateur si votre téléphone mobile a été volé.

Dans les deux jours ouvrés qui suivent le cambriolage, prévenez impérativement votre assureur**. Il vous indiquera la démarche à suivre pour être indemnisé.

Enfin, vous pouvez également et gratuitement contacter une association d’aide aux victimes***.

* Pour connaître tous les conseils  du ministère de l’intérieur pour se protéger du cambriolage : lire la fiche

** Code des assurances, Chapitre III, Obligations de l’assureur et de l’assuré, Article L.113-2

*** Renseignez-vous auprès de votre commissariat, de votre gendarmerie, ou du 08VICTIMES (08 842 846 37 – prix d’un appel local)

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook