J'aménage

Des « trucs » de grand-mère (et autres astuces naturelles) pour entretenir la maison

Pour ôter le calcaire, pas besoin d’utiliser des anti-calcaire très agressifs et polluants. Une bouteille de vinaigre blanc fait des miracles (et pour moins d’un euro le litre).

Pour nettoyer une bouilloire électrique ou une casserole avec un dépôt calcaire, il suffit de faire bouillir quelques instants du vinaigre dedans. Répéter deux ou trois fois si nécessaire et bien rincer.

Cela fonctionne aussi pour les robinets, les éviers et la cuvette des toilettes : asperger de vinaigre blanc et rincer à l’eau chaude, ou verser un mélange d’eau chaude et de vinaigre. Si le pommeau de la douche est très encrassé, on peut aussi le plonger dans un mélange de vinaigre et d’eau chaude  pendant plusieurs minutes.

 

Pour le linge, un peu de savon de Marseille sur la tache avant le passage en machine remplace efficacement les détachants.

Pour l’assouplir, il existe désormais des assouplissants écologiques et végétaux, parfumés aux huiles essentielles. Mais on peut s’en passer : un textile rugueux est bien souvent un textile chargé de calcaire : il suffira d’ajouter un verre de vinaigre blanc à la lessive et de lancer un cycle à 60° ou plus.

Pour parfumer son linge, on peut ajouter 5 gouttes d’huile essentielle de lavande (ou de lavandin, moins onéreuse) dans le tambour (environ 10 euros les 10ml pour la lavande aspic ou la lavande fine, 5 euros les 10ml pour le lavandin).

Pour la désinfection du linge, une solution naturelle existe : 5 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (aux propriétés antibactériennes et fongicides) directement dans le linge, avant de passer en machine, suffisent (environ 8 euros les 10ml).

Enfin, les plus écolo n’hésitent pas à râper leur savon de Marseille préféré pour le transformer en lessive, à mettre directement dans le tambour.

 

Pour nettoyer les vitres, le vinaigre blanc est encore une fois un ami de taille : un peu de vinaigre et un vieux chiffon et vos fenêtres brilleront comme au premier jour.

 

Pour les sols, le savon noir est une solution très naturelle. Pour la désinfection, plutôt que de l’eau de javel, on peut ajouter à l’eau de lavage quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé encore, qui rafraîchiront l’air de toute la maison.

 
Pour parfumer l’air intérieur, les huiles essentielles sont certainement la solution la plus naturelle et la plus saine.

Certaines possèdent des propriétés assainissantes et désinfectantes du système ORL et en plus de parfumer agréablement l’atmosphère, se révèlent d’excellentes alliées en cas de rhume, de bronchites ou de rhinopharyngites, ou en préventif de ces maux de l’hiver : citrus, pin sylvestre, eucalyptus, lavande et romarin…

Il existe également des cocktails d’huiles essentielles déjà tout prêts pour l’hiver, les armoires et le linge, ou la cuisine.

On peut les mettre dans certains diffuseurs, ou plonger un petit diffuseur en bois dans le flacon (de 5 à 10 euros environ les 10ml)*.

 

Et vous, quels sont vos « trucs » naturels pour la maison? 🙂


*On trouve les huiles essentielles dans les magasins bio et les pharmacies. Attention, les huiles essentielles sont des produits actifs : ne pas utiliser les huiles essentielles pures et directement sur la peau, ne pas les avaler, et respecter les précautions des fabricants – certaines huiles ne sont pas recommandées pour les femmes enceintes et les tout-petits.

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Un commentaire
  1. Durand

    Pour parfumer les toilettes, j’utilise l’huile essentielle de menthe (quelques gouttes sur une coupelle ou sur une pierre poreuse). cela done une odeur de « frais » bien plus agréable que les produits à vaposriser qui me font étouffer et me donnent une sensation de brûlure au nez…

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook