J'aménage

Un toit végétal sur ma maison

Pourquoi un toit végétal ? Un toit recouvert de plantes présente beaucoup d’avantages. Le premier est environnemental. Les plantes qui le composent absorbent le CO2 et purifient l’air, comme tous les végétaux. Un toit végétal c’est aussi décoratif et ornemental : un tapis de verdure est toujours réjouissant pour l’œil et le moral.

Le toit végétal assure aussi une très bonne isolation du bâtiment, à la fois acoustique et thermique. N’oublions pas que le toit est un point de grande déperdition de chaleur.

L’été, le toit végétal permettra à l’inverse à la maison de mieux conserver sa fraîcheur.

On estime que la durée de vie de l’étanchéité du toit est doublée par la présence d’un tapis végétal.

En cas de fortes précipitations, l’eau de pluie est conservée momentanément par les plantes du toit, ce qui crée un effet « tampon ».

Pour pouvoir faire installer un toit végétal, il est nécessaire – pour le bien-être des plantes, de posséder une toiture qui reçoit un ensoleillement ainsi que les eaux de pluie.

La toiture doit être bien étanche et les racines des plantes ne doivent pas pouvoir y pénétrer. Un système de gouttières annexe reste nécessaire, comme pour tous les toits.

Le toit affichera une pente optimale de 15°, mais la végétalisation est possible jusqu’à 35°. Au-delà de cette inclinaison, cela demande quelques aménagements spécifiques.

Quant aux toits plats, ils ne sont pas exclus non plus de la course, dès lors qu’ils sont munis d’une bonne évacuation des eaux de pluie.
La toiture doit pouvoir également supporter un certain poids, selon le type de végétaux choisi.

Le sédum (en photo) est une petite plante qui demande relativement peu d’épaisseur de substrat pour vivre.

En revanche, si vous souhaitez voir fleurir sur votre toit un véritable jardin planté de lavande, iris ou encore romarin, 16 cm seront nécessaires pour leur bonne culture, et dans ce cas votre toit devra supporter une charge de 185 kg au M2.

L’entretien du toit végétal est annuel : chaque année, il faut apporter de l’engrais aux plantes, et retirer les mauvaises herbes et les feuilles qui peuvent s’immiscer au milieu des autres plantes.

Merci à Julien Chauvet, de la société Plus Nature, pour les renseignements qu’il a bien voulu me donner sur les toits végétaux.

Crédit photo Plus Nature.

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook