J'aménage

Isoler écologiquement ma maison, c’est possible ?

Accusés de provoquer des allergies, des problèmes respiratoires ou même pire, les isolants classiques ont moins la cote qu’auparavant. Oui, mais comment isoler efficacement sa maison de façon écologique ? Petit tour d’horizon…

Le liège ne sert pas qu’à fabriquer des bouchons et des panneaux pour y accrocher ses pense-bêtes.Sous forme de plaques, c’est un isolant sans peur et sans reproche : il ne craint ni l’eau, ni les moisissures, ni le feu, ni les insectes, ni les rongeurs. Et il protège avec maestria du froid et du bruit.

Voilà un isolant très performant et vraiment écologique pour les murs, le sol et les combles.

 
Le chanvre isole les cloisons, les murs, les combles et les toitures. On peut aussi l’intégrer aux mortiers. Il se cultive sans engrais ni pesticides, il ne cause pas d’allergie et est sans danger pour la santé.  En plus, il n’intéresse pas les insectes ni les rongeurs, et il est imputrescible.

En revanche pour le transformer en rouleaux ou en panneaux, le chanvre est lié avec des polyesters pas très écolo…

 
Le lin est également un très bon isolant : il retient bien la chaleur et peut absorber quantité d’eau sans s’altérer. Ses performances en matière d’isolation sont meilleures que celle du chanvre.

Mais sa culture nécessite un peu de produits chimiques, et il est généralement thermolié avec des polyesters : il est donc relativement moins intéressant d’un point de vue strictement écologique.

 
La laine ou la fibre de bois sont commercialisées sous forme de panneaux rigides qui mélangent généralement du bois avec une autre matière. Reste à vérifier laquelle et avec quoi tout cela est thermocollé. Avec du chanvre, du maïs ou de la paraffine, on applaudit pour l’écologie.

Mais on trouve aussi des mélanges avec des produits dérivés du pétrole…

 
La laine de mouton ne sert pas qu’à tricoter des pulls ! C’est également un excellent isolant pour les combles. Elle est lavée et conditionnée sous forme de rouleaux très denses.

Seul souci : elle doit être traitée contre les mites par le fabricant, et est parfois aussi mélangée avec des fibres dérivées du pétrole.

 

 

Il est donc difficile de viser le « 100% écolo ». Mais on peut s’en approcher! 🙂

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook