J'aménage

De l’influence des plantes de balcon entre-elles

Saviez-vous que certaines plantes s’entendent à merveille ou se détestent ? Les vrais pro du potager connaissent les associations de légumes et de fruits à éviter ou à privilégier pour obtenir une bonne récolte et éviter les soucis. Mais pas besoin de cultiver des poireaux ou des choux pour pratiquer l’allélopathie, la science de l’influence des plantes entre-elles. Cela a aussi son utilité pour les jardiniers de balcons ou de terrasses !

Certaines plantes produisent des gaz qui en affaiblissent d’autres, qui deviennent alors trop faibles pour résister aux maladies.

Certains végétaux attirent des insectes qui vont venir se régaler des plantes voisines qui n’ont rien demandé.

À l’inverse, certaines plantes se protègent entre-elles des maladies et des nuisibles.

Voyons ce que l’on peut faire pour se garantir la tranquillité dans ses jardinières –  et éviter d’employer des produits chimiques…

Le mildiou déteste le cerfeuil et le basilic. Voilà de précieux alliés à planter au pied de votre vigne de balcon pour la protéger.
Le basilic et l’aneth sont fâchés. Laissez-les chacun dans leur coin.
Les fraises sont copines avec la ciboulette, qui les empêche de moisir sur leur pied. Fraisiers et radis roses sont aussi bons amis.


Les pucerons raffolent des rosiers,
mais ils détestent la sauge, la lavande, la capucine, la mélisse citronnelle, le cerfeuil et la sarriette. Plantez l’une de ces plantes à côté de celles qui attirent traditionnellement les pucerons, et ils passeront cette fois leur chemin.
Le rosier n’apprécie pas trop les rosiers. En voilà une aberration ! Mais c’est ainsi. Vous aurez beaucoup de difficulté à faire grandir correctement un rosier que vous aurez planté à l’emplacement d’un précédent. En revanche les rosiers et la lavande font très bon ménage.
Les tomates aiment le persil, le basilic et les tomates. Les tomates (c’est souvent la tomate-cerise qui pousse sur les balcons) préfèreront la terre où ont poussé des tomates l’année d’avant. En revanche, pour éviter les maladies, ne plantez pas les plants trop serrés.

En règle général, évitez de trop arroser, car l’humidité favorise l’apparition des maladies.
Et si vous pouvez la récupérer facilement, arrosez avec de l’eau de pluie, moins calcaire que l’eau de la ville.

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook