J'aménage

Interview de Pimousse, du blog « l’avis d’un petit pimousse »

Pimousse est bien connue sur la blogosphère pour ses avis concernant les spectacles, massages, voitures, machine à pain et autres cours de cuisine de grands chefs qu’elle a testé et qu’elle publie sur son blog.

Cette semaine sur Tout Mon Immobilier, elle vient nous raconter son premier achat immobilier et son passage chez le notaire.

Tout Mon Immobilier : Pimousse, tu es non seulement une blogueuse influente, mais aussi propriétaire d’un appartement juste à côté de Paris. Peux-tu nous dire en quelque mots comment s’est déroulé l’achat de ton appartement?

Pimousse : J’ai franchi le cap de l’achat immobilier il y a 5 ans maintenant. Le premier achat est apparemment difficile pour tout le monde. Pour ma part, j’ai longtemps hésité car aucun appartement ne me plaisait à 100% et prendre un crédit sur 20 ans pour quelque chose qui ne me plaisait pas totalement a été difficile.

Comme c’était mon premier achat, je ne peux pas te dire si ça c’est bien ou mal passé, je n’ai pas de comparaison. Mais disons que ça c’est passé. J’étais en confiance par rapport au vendeur car il s’agissait d’une société d’assurance assez connue.

La vente a mis plusieurs mois car il y avait des formalités à remplir par le notaire du vendeur. Du coup, cela a pris le double du temps par rapport à un achat normal (temps entre la signature de la promesse et la vente effective).

En fait la vente s’est passée en trois temps : (i) j’ai fait une offre qui doit être, pour être valide, contresignée par le vendeur. (ii) Ensuite, nous avons signé une promesse, valable quelques mois, le temps pour l’acheteur de trouver le financement. Cette promesse ne s’est pas passée devant le notaire, elle s’est déroulée dans l’agence immobilière.

Ensuite seulement, j’ai fait appel à un notaire (iii) pour finaliser l’acte de vente.*

 

NDLR :

– Une offre écrite peut s’assimiler à un compromis et engage l’acheteur potentiel à l’achat comme expliqué . Un agent immobilier peut aussi vous faire signer un formulaire qui constitue une simple trace écrite de votre proposition orale : il n’engage (en théorie) à rien mais fournit une trace écrite de la proposition orale pour démarrer le processus de négociation entre l’acheteur et le vendeur.

– L’obtention du prêt par la banque de l’acheteur constitue une condition suspensive « classique », mais il peut y en avoir d’autres.

– il est également possible de faire intervenir le notaire avant la signature de l’acte authentique, notamment pour la promesse, comme nous l’avons vu ici.)

 
TMI : Est-ce que le vendeur t’a proposé de passer par son notaire?

P : Alors là j’ai écouté mon Papa qui m’a tout bien expliqué. Lors d’un achat/vente seul le vendeur est obligé de prendre un notaire. Celui-ci doit remplir les formalités usuelles (recherche d’hypothèque sur le bien, préemption de l’état etc…).  L’acheteur n’est pas obligé d’en avoir un, car il n’aurait techniquement rien à faire vu que c’est le notaire du vendeur qui doit effectuer les recherches. En revanche, l’acheteur paie tout de même des frais de notaire, qui eux sont fixes (un % du prix de vente). Si l’acheteur n’a pas de notaire, il ne paiera pas moins cher, mais s’il en a un, il ne paiera pas plus cher. Du coup, quitte à payer des frais, autant les payer à quelqu’un qui travaille pour moi et pas pour la partie adverse. En plus le notaire est généralement content et reconnaissant car il empoche une jolie somme sans avoir rien à faire (ou presque). Dans ce cas, c’est le notaire du vendeur qui fait un peu la tête, mais bon, ce n’était pas mon problème.
TMI : Est-ce qu’avoir ton propre notaire pour cette transaction t’a semblé être quelque chose de positif pour toi, en tant qu’acheteur?
P : Comme il s’agissait de mon premier achat, j’étais larguée. Avoir un notaire m’a rassuré, même si concrètement il n’a rien fait d’extraordinaire. Mais il avait l’habitude et a pu activer le vendeur lorsqu’il a vu que celui-ci faisait trainer les choses. Il a aussi été utile dans la relecture de l’acte d’achat, un document de 30 pages écrit tout en juridique ou je ne captait qu’un mot sur deux.
Donc en conclusion, je dirais que lorsqu’on achète un bien, avoir son propre notaire est un avantage. De toutes les manières on ne paie pas plus cher, alors pourquoi ne pas le faire**.

Merci Pimousse!
Et pour découvrir le blog de Pimousse, c’est par ici.

* A lire sur Tout Mon Immobilier les articles sur le compromis de ventela promesse unilatérale de venteet la promesse d’achat.

** et également les articles sur les « frais de notaire » et le rôle du notaire lors de l’achat immobilier.

 

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , , ,
Un commentaire
  1. Preeti

    Un de mes amis expert ieblmioimr anglais gagne beaucoup d argent e0 e9tablir le caracte8re errone9 de la plupart de ces diagnostics obligatoires pour ses clients. Lesquels ont tout inte9reat e0 faire appel e0 lui, tenu e0 une charte corporatiste qui engage sa reponsabilite9 financie8re, puisque le re9sultat de ses expertises peut re9duire dramatiquement leur prime d assurance.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook